POLITIQUE

Sophie Wilmès a prêté serment: voici le nouveau gouvernement

Sophie Wilmès a prêté serment: voici le nouveau gouvernement

Le nouveau gouvernement a prêté serment à 11h. BELGA

La Première ministre du gouvernement d’affaires courantes a prêté serment ce mardi devant le roi Philippe pour un gouvernement de plein exercice. Comme annoncé dimanche soir, celui-ci aura un champ d’action limité à la gestion sanitaire et économique de la crise du coronavirus.

 

 

 

 

Fini le gouvernement en affaires courantes qui était en place depuis décembre 2018 et le départ de la N-VA. 296 jours après les élections du 26 mai, place au gouvernement de plein exercice, toujours mené par Sophie Wilmès, qui avait pris le relais de Charles Michel fin octobre. Et l’exécutif reste également minoritaire puisqu’il reste composé de trois partis (MR, Open Vld et CD&V, soit 38 sièges à la Chambre sur 150). Mais, suite à l’accord intervenu dimanche soir, ce gouvernement Wilmès 2.0 sera soutenu de l’extérieur par six partis (PS, sp.a, Ecolo, Groen, cdH, DéFI), la N-VA ayant finalement décidé de se retirer de ce soutien.

La mission de ce gouvernement sera limitée dans le temps: trois mois dans un premier temps, éventuellement prolongeables de trois mois supplémentaires. Pour les autres matières, le gouvernement continue de fonctionner en affaires courantes.

Les autres ministres du gouvernement MR, CD&V et Open Vld ont également prêté serment dans la foulée, après quoi Sophie Wilmès lira à 14h la déclaration gouvernementale à la Chambre et demandera la confiance. Le vote n’interviendra toutefois que jeudi puisque la Constitution impose un délai de 48 heures entre le dépôt de la motion de confiance et la mise au vote.

 

 

 

Compétences inchangées

 

Les compétences des ministres sont inchangées. Etant donné qu’ils font désormais partie d’un gouvernement de plein exercice, ceux qui ont été élus à la Chambre lors des élections du 26 mai seront remplacés par leurs suppléants. Six nouveaux députés du MR feront leur (ré)apparition: Isabelle Galant, Benoit Friart, Nathalie Gilson, Magali Dock, Mathieu Bihet et Christophe Bombled. Au CD&V, l’on remarquera notamment l’arrivée de Sammy Mahdi, le président des jeunes du parti qui était l’un des candidats les plus en vue à la présidence du parti à la fin de l’année passée. Bercy Slegers rejoindra également les bancs chrétiens-démocrates. Tania De Jonge et Bram Delvaux feront de même pour l’Open Vld.

Par souci de précaution sanitaire, des mesures particulières seront prises pour l’organisation des séances plénières. Ce mardi, seuls les chefs de groupe seront présents dans l’hémicycle pour entendre la déclaration de la Première ministre et en débattre jeudi matin. D’autres textes seront soumis à l’approbation de la Chambre, notamment les douzièmes provisoires, qui comprennent la provision d’un milliard d’euros prévue dans un premier temps pour faire face à la crise, ainsi que la loi sur le droit passerelle des indépendants. Là encore, seuls les députés qui interviendront dans le débat seront présents. Les votes auront lieu par écrit.

 

Le nouveau gouvernement

1. Sophie WILMES (MR): Première Ministre, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

2. Koen GEENS (CD&V): Vice-Premier Ministre et Ministre de la Justice, chargé de la Régie des bâtiments, et Ministre des Affaires européennes

3. Alexander De Croo (Open Vld): Vice-Premier Ministre et Ministre des Finances, chargé de la Lutte contre la fraude fiscale, et Ministre de la Coopération au développement

4. David Clarinval (MR): Vice-Premier Ministre et Ministre du Budget et de la Fonction publique, chargé de la Loterie nationale et de la Politique scientifique

5. Pieter De Crem (CD&V): Ministre de la Sécurité et de l’Intérieur, chargé du Commerce extérieur

6. Maggie De Block: Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, et de l’Asile et la Migration

7. Daniel Bacquelaine (MR): Ministre des Pensions

8. Marie-Christine Marghem (MR): Ministre de l’Energie, de l’Environnement et du Développement durable

9. François Bellot (MR): Ministre de la Mobilité, chargé de skeyes et de la Société nationale des chemins de fer belges

10. Denis Ducarme (MR): Ministre des Classes moyennes, des Indépendants, des PME, de l’Agriculture, et de l’Intégration sociale, chargé des Grandes villes

11. Philippe De Backer (Open Vld): Ministre de l’Agenda numérique, des Télécom-munications et de la Poste, chargé de la Simplification administrative, de la Lutte contre la fraude sociale, de la Protection de la vie privée et de la Mer du Nord

12. Nathalie Muylle (CD&V): Ministre de l’Emploi, de l’Economie et des Consom-mateurs, chargée de la Lutte contre la pauvreté, de l’Egalité des chances et des Personnes handicapées

13. Philippe Goffin (MR): Ministre des Affaires étrangères et de la Défense