Bruxellois, Alex Vizorek? S’il a passé la majeure partie de son existence dans la capitale – il a par exemple étudié au lycée Dachsbeck, au cœur du Sablon–, c’est pourtant du Borinage qu’il est originaire.

Et plus précisément de Pâturages, où son grand-père polonais avait émigré en son temps. D’ailleurs, à la base, Alex Vizorek s’appelait Alexandre Wieczoreck. Moins accrocheur et surtout beaucoup plus difficile à prononcer, «d’autant que les Français disent ‘‘vagon’’ là où le Belge prononce ‘‘wagon’’ ». Le changement n’a cependant pas eu l’heur de perturber la famille Wieczoreck, à commencer par un père qui tenta une petite carrière dans la chanson au milieu des années 80 et avait déjà, à l’époque, «estropié» son nom de famille pour les mêmes raisons que son fils: «Ce qui est marrant, c’est qu’il arrive désormais à mes parents de recevoir du courrier avec la nouvelle orthographe… alors qu’ils ne se sont jamais appelés comme ça! »