Le critère secret qui explique pourquoi Netflix annule ou prolonge une série

Netflix scrute de près le taux de complétion au moment de prendre une décision radicale sur l’avenir d’une série. Si plus de 50 % des spectateurs ne regardent pas la saison dans son intégralité, le show a toutes les chances de passer à la trappe.

Georges Lekeu
Série Netflix Destin La saga Winx
La série Destin La saga Winx est l'une grandes victimes de 2022, annulée par Netflix après une deuxième saison qui se termine sur un rebondissement majeur. ©Netflix

Il est de plus en plus risqué de s’attacher à une série Netflix. Pourquoi ? Le service de streaming américain est susceptible de l’annuler du jour au lendemain. Brutalement. Peu importe que l’intrigue soit bouclée ou non.

Exemple : Destin, la saga Winx. La saison 2 se termine sur un rebondissement majeur. Hélas, la saison 3 ne verra jamais le jour. C’est rude pour les fans qui ne connaîtront jamais le dénouement.

Les 3 dernières annulations choquantes de Netflix : ces 3 séries ne reviendront jamais

Et pourtant… “Nous n’avons jamais annulé une série à succès”, estime Ted Sarandos (co-CEO de Netflix) dans une interview retentissante accordée au média US Bloomberg.

“Beaucoup de ces séries annulées étaient animées de bonnes intentions mais s’adressaient à un très petit public moyennant un très gros budget. La clé, c’est de s’adresser à une petite audience avec un petit budget, à une grosse audience avec un gros budget. ”

1899 sacrifié malgré de bonnes audiences

Ces propos surprennent, interpellent. Surtout, ils masquent une réalité méconnue : au-delà de l’audience et du budget, Netflix se fie à un critère classé secret-défense à l’heure d’annuler ou de renouveler un feuilleton.

En ligne de mire : le taux de complétion. Soit le pourcentage de spectateurs qui regardent une nouvelle saison dans son intégralité. Il arrive qu’un show donne l’illusion du succès. Les épisodes accumulent les heures de visionnage mais les abonnés abandonnent la saison en cours de route.

Exemple : 1899. Le 17 novembre 2022, le nouveau bébé des créateurs de Dark démarre en boulet de canon. Les chiffres donnent le tournis. 239 millions d’heures visionnées en quatre semaines. Le 2 janvier 2023, c’est la douche froide. La série est purement et simplement euthanasiée.

Netflix a déjà annulé deux séries populaires en 2023

Minimum 50 % de taux de complétion

Pourquoi une telle sanction ? Selon des sources externes à Netflix, seuls 32 % des téléspectateurs de 1899 ont regardé cette première saison jusqu’au bout. C’est peu, nettement trop peu aux yeux du colosse de la SVOD qui placerait la barre critique à 50 %.

Cette règle du taux de complétion expliquerait aussi pourquoi First Kill a été annulé après avoir signé de meilleures audiences que Heartstopper, renouvelé pour deux saisons supplémentaires :

  • Heartstopper. Saison 1, 73 % des spectateurs ont regardé l’intégralité.
  • First Kill. Saison 1, 44 % des spectateurs ont regardé l’intégralité.

Voici les taux de complétion décrochés par d’autres séries Netflix selon des chiffres dénichés par le média américain Forbes :

  • La défense Lincoln. Saison 1, 56 % de taux de complétion, renouvelé.
  • Resident Evil. Saison 1, 45 % de taux de complétion, annulé.
  • Squid Game. Saison 1, 87 % de taux de complétion, renouvelé.
  • Arcane. Saison 1, 60 % de taux de complétion, renouvelé.
  • Les irréguliers de Baker Street. 40 % de taux de complétion, annulé.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...