Une barrière sur les voies ferroviaires, un acte de malveillance?

Un incident s’est produit, ce lundi en fin de journée, sur ligne Ath-Tournai. Un train a percuté une barrière Nadar présente sur les voies. Il pourrait s’agir d’un acte de malveillance. Après avoir été perturbée, la circulation ferroviaire a pu reprendre vers 19 h 30.

P.Den
Une barrière sur les voies ferroviaires, un acte de malveillance?
©ÉdA

Dans des circonstances encore indéterminées, une barrière Nadar s’est retrouvée, ce lundi, en fin de journée, sur les voies de ligne Ath-Tournai, entre les passages à niveau d’Irchonwelz et de Villers-Notre-Dame. "Il pourrait s’agir d’un acte de malveillance, déplore la porte-parole d’Infrabel. Il n’y avait aucuns travaux sur la ligne, et donc aucune raison qu’une barrière se retrouve au milieu des voies…"

Un train qui circulait en direction de Tournai n’a pu éviter l’obstacle, fort heureusement sans conséquence. Aucun blessé n’est à déplorer. "La barrière s’est retrouvée coincée sous le train qui s’est arrêté après l’avoir heurtée" , ajoute la porte-parole. Quelque 160 passagers se trouvaient à bordet ont été évacués; une opération encadrée par des agents de Securail. "Pour extraire la barrière, nous avons dû solliciter l’intervention d’un train de dépannage."

L’incident a eu d’importantes conséquences sur le trafic ferroviaire, en pleine heure de pointe; la circulation ayant dû être réduite sur une seule voie, et à vitesse réduite. Plusieurs trains ont dû être supprimés et des bus de remplacement ont été mis en place entre Ath et Tournai.La circulation a pu être rétablie vers 19h30.

Dans l’attente du remorquage du train, des agents d’Infrabel ont sécurisé les passages à niveaux d’Irchonwelz et de Villers-Notre-Dame.