Junior Frantim a une importance capitale dans l’entrejeu hutois

Titulaire et capitaine de l’équipe, le médian défensif de 28 ans a énormément progressé au point d’en devenir intouchable.

R.H.
Junior Frantim a une importance capitale dans l’entrejeu hutois
Face à Rochefort, Frantim s’est montré intraitable au milieu. ©Heymans

Comme déjà écrit auparavant, Huy était meilleur que Rochefort, malgré la courte défaite à la clé. Mieux en place tactiquement, les hommes de Manu Papalino ont surtout pu compter sur la puissance de leur capitaine, Junior Frantim, pour récupérer énormément de ballons dans l'entrejeu. Conscient d'avoir raté le coche face à une équipe qui n'est pas censée boxer dans la même catégorie, le capitaine hutois est déçu du résultat. « On était aussi bon qu'eux. On n'a rien à leur envier. Maintenant c'est rageant de perdre quatre fois par un but d'écart. J'aurai préféré ne perdre qu'une fois 4-0.»

Véritable tourelle postée devant la défense, l'ancien joueur de Faimes a dû colmater des brèches à l'arrière, souvent avec succès. «J'ai bien senti qu'ils jouaient offensivement en homme contre homme et que c'était dangereux, en témoigne le second goal.»

Selon Junior Frantim et beaucoup d'observateurs, les flancs hutois n'ont pas été assez percutants, alors qu'il y avait justement de la place comme le montre le but précoce inscrit par Arabi. « Ils jouaient eux aussi assez haut en un contre un. On aurait dû être beaucoup plus dangereux sur les côtés. On est passé que deux fois par-là, ce n'est pas normal. »

Lucide, le véritable roc dans le milieu se rend compte que cette quatrième défaite fait mal au moral. «C'est la quatrième défaite où l'on doit revendiquer plus. Ça nous fait du mal mais on ne doit rien lâcher. Il faut aussi voir le côté positif, tout le monde voit qu'on n'est pas loin et qu'on fait du bon boulot.»

Dans une série où chaque équipe peut battre son adversaire du jour, le jeune groupe hutois doit maintenant se déplacer du côté de Habay-La-Neuve avec la ferme intention de prendre les trois points. Et vu ce qu’a montré Junior Frantim samedi après-midi contre Rochefort, il ne fait aucun doute que Manu Papalino va encore lui laisser les clés de l’entrejeu avec Charef en l’absence de Fabrice Papalino, toujours blessé à l’épaule.