Les Cinaciens ont gagné sur tous les fronts

Les Mousquetaires ont été à la hauteur, sur comme en dehors des pistes, pour faire de ces championnats de Belgique seniors une sacrée réussite.

La Rédaction de L'Avenir

Les « Mousquetaires » étaient sur tous les fronts, ce week-end. Les membres du comité et leurs nombreux bénévoles aux quatre coins de l’enceinte cinacienne, afin que l’événement se déroule dans des conditions idéales. Et leurs épéistes sur les seize pistes aménagées avec soins, afin d’y porter haut les couleurs du club. Et ils y ont brillé. Le rêve d’Olivier Debondt, de s’offrir une finale des Élites messieurs entre Neisser Loyola, triple tenant du titre, et sa meilleure lame Nicolas Poncin, a même failli se réaliser. Le Cinacien traça sa route et se débarrassa notamment du numéro 2 belge, François-Xavier Ferot, 9-8 en quarts, avant de s’incliner 15-13 face à Marc Housieaux au stade suivant. »Dommage, je n’étais pas loin de la finale contre Neisser, après ce super-match contre Fix, confiait « Nico ».En demi, j’ai eu un passage à vide au début. L’adversaire a pris quelques touches d’avance et c’était difficile de revenir, surtout qu’il avait un jeu très défensif. C’est ma troisième médaille de bronze en championnat de Belgique. C’est bien, mais j’aurais bien aimé en avoir une autre, cette fois. »

 Nicolas Poncin (Ciney)
Nicolas Poncin (Ciney) ©EdA

En D1, c’est Samuel Roudbar qui parvint jusqu’au dernier carré, y étant battu 15-10 par Christopher Engels."Je suis déçu quand même. Le but était de me qualifier pour le championnat Elites, mais c’était compliqué. Il fallait être dans le top 12 après les poules et j’y ai terminé au 21e rang. J’aurais aussi dû gagner en D1. En demi, cela a été trop vite, contre un adversaire que j’affrontais pour la première fois. Au final, je réalise le même résultat que l’an dernier, alors que je ne m’entraîne pas beaucoup."

Chez les filles, Solane Beken emmenait les principaux espoirs de podiums cinaciens, dans la catégorie Elites. La protégée d’Olivier Debondt répondit à l’attente en se hissant en demi-finale, où elle s’inclina 15-9 face à Amber De Pestel."Je suis très contente, car cela faisait trois mois que je n’avais plus touché une épée. Physiquement, j’étais d’ailleurs à la limite, lors de ce match. Mais mon objectif, c’était de reprendre du plaisir sur la piste et je l’ai atteint. J’ai retrouvé mes sensations, ma complicité avec le coach et une super-ambiance de club. J’ai bien profité de cette compétition."On notera aussi, dans cette catégorie, les belles prestations de Clara Vandenbossche (6e) et d’Emmy Bernard (8e).

Les Cinaciens ont gagné sur tous les fronts
©EdA

Bérangère Lahaut fut donc la seule "Mousquetaire" à avoir l’honneur de monter sur la piste surélevée et réservée aux finales, devant un parterre d’invités de marque et un nombreux public. Sous les yeux de son formateur Florent Bessemans, la récente championne de Belgique en vétérans s’inclina 9-15 devant Emeline Habran."Je suis morte, lâchait "Ber", en sortant de la piste.Cela fait deux jours que je ne suis pas très bien, mais je voulais être ici. C’est très impressionnant, de disputer une finale dans un tel contexte, mais physiquement, je n’étais plus là. Cela me fait quand même une médaille de plus."Et une superbe conclusion de cette première journée, pour les organisateurs.

Le beau carton des tireurs des «3Armes»

Les fleurettistes des "3Armes" ont joliment pris le relais des "Mousquetaires" ce dimanche, sur les podiums nationaux."Sur les sept messieurs alignés, on est six dans le tableau de 8, en Élites. C’est un très bon cru pour notre cercle", fait remarquer Miguel Navas, qui élimina notamment son frère Timothy, pour s’arrêter en demi-finale, face à Stef De Greef (15-9). "À 9-9, j’ai raté l’occasion de mener. Puis, après la pause, il a élevé le rythme et je n’ai pu changer ce qu’il fallait dans mon jeu", explique le kiné, qui ne peut évidemment plus consacrer autant de temps à son sport."Je m’entraîne une fois par semaine maximum. Et je donne l’une ou l’autre séance au club. C’est donc très chouette, de pouvoir encore faire un podium au championnat de Belgique",enchaîne celui qui doit en comptabiliser une vingtaine sur sa carrière (!) et qui était venu se "faire la main", la veille, avec les épéistes.

 Les fleurettistes gembloutois se sont aussi distingués à Ciney.
Les fleurettistes gembloutois se sont aussi distingués à Ciney. ©EdA - Jean-Pol Sedran

L’autre demi-finale mit aux prises deux autres "Couteliers" et c’est Mathieu Nijs qui s’imposa (15-13) devant Oscar Geudvert."On se connaît presque par cœur, vu qu’on s’entraîne tout le temps ensemble", confie le néerlandophone, qui ne put résister à l’appétit de Stef De Greef en finale (15-3). "Il est en grande forme depuis le début de la saison, alors que je n’y étais pas du tout lors de ce match. Il a mérité son titre. Mais je suis content avec cette 2eplace. Je voulais faire au moins aussi bien que l’an dernier et c’est le cas",avoue celui qui, ce dimanche, s’envolera pour Dubaï avec ses équipiers Oscar Geudvert et Alexandre Léonard, afin d’y disputer les championnats du monde juniors, en individuel et par équipe. Un peu plus d’un mois après leur magnifique 4eplace à l’Euro, pour le compte de l’équipe belge."On a réussi à remonter de 30 places au ranking grâce à ce résultat, mais l’opposition sera de taille."

Les Cinaciens ont gagné sur tous les fronts
©EdA

Héloïse Jordens n’a, elle, pas été sélectionnée pour Dubaï (où officiera l’arbitre Jeffrey Delattre).Mais cette déception n’a pas empêché la protégée d’Éric Hendrix de décrocher la médaille d’argent à Ciney, au terme d’une nouvelle finale face à Amandine Charlier (15-4). »C’est vrai que, trois fois sur quatre, on s’affronte en demi ou en finale. J’étais très fatiguée, alors qu’elle a justement axé son jeu sur le physique, plutôt que sur la technique. Déjà en phase de poules, j’ai fait une sorte de petite crise, ayant du mal à respirer.J’ai failli arrêter, mais j’ai bien fait de continuer finalement, vu cette médaille », témoigne l’étudiante en 1reannée de géologie à l’Université de Namur.