Louise met à l’honneur le bâtiment Depienne de Bastogne avec sa nouvelle boutique

Louise Joris vient d’ouvrir son magasin « Louise au Sablon » dans la grand-rue. Vente de thé et tout pour la maison dans un bâtiment exceptionnel.

Thierry LEFEVRE
 Louise Joris est soutenue par ses parents pour lancer son projet «Louise au Sablon».
Louise Joris est soutenue par ses parents pour lancer son projet «Louise au Sablon». ©ÉdA

Les trésors se cachent parfois là où on ne les imagine pas. Depuis de nombreuses années, les bâtiments qui ont fait l’histoire de Bastogne et notamment de sa grand-rue disparaissent peu à peu pour laisser place à des immeubles contemporains. Il est donc rare de découvrir des intérieurs centenaires ayant une architecture clairement art nouveau dans la ville qui a, par ailleurs, été grandement touchée par les affres de la guerre. C’est donc avec surprise et bonheur que Didier Joris a découvert l’intérieur de bâtiment qui accueillait la mercerie Depienne, sur le haut de la grand-rue, au-dessus de l’Henallux. La maison aurait accueilli l’étude du notaire Syvile à partir de 1875. « M. Depienne est arrivé à Bastogne comme professeur de musique en 1919, mais est décédé l’année suivante, explique M. Joris. Sa femme et ses quatre filles ont gardé la maison avec différents projets, dont la mercerie tenue par Cécile (décédée en 1993 et Camille, morte en décembre dernier). » Depuis le décès de cette dernière, la maison était donc en jachère et attendait un nouveau projet tu en conservant son cachet d’antan. La famille Joris, bien connue par la friterie Maxim’s ou le magasin Bonny & Clyde, a décidé de relever le défi de lui redonner vie.