TOURNAI

VIDÉOS | Une vingtaine de shorts balancés au Tournai Ramdam Festival

Une vingtaine de courts-métrages dérangeants, réalisés avec un smartphone ou une caméra de poche étaient en compétition pour le concours «Balance ton short» au Ramdam.

Les candidats à «Balance ton short» devaient proposer un court-métrage «dérangeant» d’une durée maximale de deux minutes tourné impérativement avec un smartphone ou avec une caméra de poche. Un dernier critère qui n’a pas toujours été respecté par la bonne vingtaine de candidats en lice, mais les organisateurs ont néanmoins tenu à projeter toutes les vidéos reçues. D’une part, parce que les films proposés étaient généralement de qualité et, de plus, cela permettait aux différents participants d’avoir le bonheur de découvrir leur création projetée sur un véritable écran de cinéma. Les vidéastes étaient répartis au sein de deux catégories: les moins et les plus de 25 ans.

Les sujets abordés portaient notamment sur la sexualité, le climat, le respect de l’environnement, le gaspillage, l’évolution des relations sociales…

Du côté des moins de 25 ans, la palme d’or est revenue à une jeune étudiante en 2e année section photo/vidéo de Saint-Luc (absente lors de la proclamation des résultats): Chloé Offerle, pour son film Escargots langoureux. «Le film a été réalisé dans le cadre d’un exercice nommé «masculin/féminin», nous a-t-elle expliqué par la suite Exercice qui, je trouve, catégorisait trop le genre alors que nous sommes dans une aire où le genre est plus «libre» dans le sens où chacun se définit comme il le souhaite.

C’est pourquoi j’ai eu l’idée des escargots qui, eux, sont hermaphrodites et choisissent leur propre sexe!

Et donc pour faire le lien entre image et audio c’est tout naturellement que je me suis intéressée à la bave et donc aux baisers (très) langoureux des «couples» variés de mon entourage que j’ai pu filmer en studio à l’école.»

Dans la catégorie des plus de 25 ans, c’est un collectif d’amis venus de Tournai, Ath et Mouscron - Lola Pirlet, Denis et Loup Baudoin, Florence Dessobry, Aurélien Bonsignore qui l’a emporté.

C’est à l’occasion d’un séjour dans le cadre somptueusement enneigé du vallon de Champagny-le-Haut, en Vanoise, que le film a été tourné.

Quelques exemples d’autres productions projetées dans le cadre de ce concours:

Chasse qui peut, un film d’Éric Lesur

Un grand voyage d’Audry Hantson et Damien Vachaudez