BELGIQUE

Deux scientifiques liégeoises récompensées par la fondation AstraZeneca

Deux scientifiques liégeoises récompensées par la fondation AstraZeneca

Image d’illustration BELGAIMAGE

Olivia Gosseries, neuropsychologue, et Florence Schleich, pneumologue, mènent des travaux à l’ULiège respectivement sur le coma et sur l’asthme. Elles sont lauréates de l’AstraZeneca Foundation Award qui soutient la recherche scientifique.

Aider les patients à mieux récupérer après un coma, c’est l’objectif d’Olivia Gosseries et son équipe qui élaborent des traitements aidant les patients à être plus conscients et à pouvoir interagir. «Le coma est une phase aiguë et brève», explique la chercheuse. «Le patient n’est ni éveillé ni conscient. Ensuite, certains passent dans un état d’éveil non-répondant, ils ouvrent les yeux mais restent inconscients tandis que d’autres évoluent vers un état de conscience minimale». Grâce aux 25.000 euros accompagnant le prix, l’équipe va pouvoir tester différents types de stimulations cérébrales.

Florence Schleich a quant à elle mis au point une innovante méthode d’examen de l’asthme sévère: un ballon à remplir en soufflant dedans. En analysant l’air ainsi expiré, les chercheurs peuvent déterminer quel type d’inflammation est à l’oeuvre dans le système respiratoire du patient. «Actuellement, les analyses sont faites sur une machine qui occupe presque une pièce entière», précise Florence Schleich. «Notre but est de la miniaturiser et d’évoluer vers une application que le patient aura sur son téléphone. Il soufflera directement grâce à un embout et pourra obtenir les résultats en quelques minutes, chez lui. En cas d’inflammation des bronches, l’application lui dira comment adapter son traitement». L’argent offert par la fondation servira à ce travail sur la taille de l’appareil.

Depuis sa création, AstraZeneca Foundation a déjà consacré plus de cinq millions d’euros au soutien de la recherche en Belgique. «Notre but est de soutenir les meilleurs scientifiques qui poursuivent des recherches sur des sujets essentiels pour le progrès de la médecine», explique le professeur Michel Goldman, Président de la Fondation.