Projet d'extension de l’Esplanade: l'AGL organise un "panel citoyen"

Projet d'extension de l’Esplanade: l'AGL organise un "panel citoyen"

Les abords de l’Esplanade, fin 2012. Archives ÉdA

Pour que soient consultées aussi les personnes qui ne sont pas domiciliées à Ottignies-Louvain-la-Neuve. Rendez-vous le 1er mai.

L’assemblée générale des étudiants de Louvain (AGL) a annoncé ce mercredi qu’elle organisera le lundi 1er mai un «panel citoyen Louvain-la-Neuve» avec cent personnes (habitants, étudiants, travailleurs) tirées au sort qui échangeront ce jour-là leurs idées afin de construire ensemble un argumentaire sur le projet d’extension de L’esplanade.

Cette démarche, explique l’AGL, se veut complémentaire à la consultation populaire du 11 juin.

Le tirage au sort a déjà eu lieu et a permis d’inclure les étudiants, commerçants et membres du personnel de l’enseignement supérieur qui n’ont pas accès à la consultation populaire (car il faut être domicilié dans la commune). «D’habitude, avant une telle consultation, on entend surtout ceux qui défendent le “pour” ou le “contre” s’exprimer. Ici les réflexions issues des délibérations des cent personnes tirées au sort informeront également les citoyens afin d’enrichir le débat autour de la consultation populaire», explique l’AGL dans un communiqué.

L’AGL organise cet événement «étant donné que les étudiants sont oubliés dans la consultation populaire. Différents membres du personnel académique ont marqué leur soutien à cette démarche dont Olivier De Schutter, Philippe Van Parijs, Isabelle Cassiers, Marthe Nyssens et Min Reuchamps. La partie méthodologique du tirage au sort est accompagnée par un comité scientifique. Celui-ci a, par exemple, déterminé le nombre de participants: 37 étudiants (dont 33 de l’UCL et 4 des Hautes Écoles), 47 habitants de la commune, 10 employés de l’enseignement supérieur et universitaire et enfin 6 commerçants (2 de l’Esplanade, 2 du Douaire et 2 de la dalle de Louvain-la-Neuve).»

Concrètement, chaque catégorie de personnes tirées au sort nécessite une approche méthodologique différente. «S’il existe une liste des commerçants et un répertoire des étudiants et des membres du personnel, pour les habitants, ce sont les bâtiments et habitations qui ont été tirés au sort. En absence de coordonnées de contact, un porte-à-porte est actuellement effectué auprès des habitants tirés au sort. Celles et ceux qui ont été tirés au sort doivent donc confirmer leur présence via panelcitoyen@aglouvain.be. Celles et ceux qui n’ont pas été tirés au sort ne peuvent pas participer à la journée de délibération le 1er mai, sauf au drink en fin de journée. Tout le monde pourra cependant rester informé de cette démarche et des résultats du panel via le site www.panelcitoyen.be et le compte Facebook Panel Citoyen Louvain-la-Neuve.»

Durant la journée, les participants pourront exprimer leur avis, ils rencontreront des partisans du «pour» et du «contre» ainsi que des experts dans divers domaines. À l’aide de facilitateurs formés aux pratiques d’intelligence collective, ils devront formuler des arguments «pour» et d’autres «contre». Ils devront ensuite «prioritiser» la pertinence de ces arguments.

www.aglouvain.be

« Ce panel est un laboratoire pour la démocratie par tirage au sort »

Pour l’AGL encore, « au-delà de la question de l’extension de L’esplanade, ce panel citoyen est un laboratoire pour la démocratie par tirage au sort. En fait, délibérer collectivement à partir d’un tirage au sort est vieux… comme la démocratie. Depuis la Grèce antique la plupart des démocraties ont fonctionné par tirage au sort jusqu’aux révolutions américaine et française. Aujourd’hui cette idée, longtemps oubliée, refait surface et devient une question de société : peut-on allier élections et tirages au sort dans nos démocraties ? Avant de pouvoir répondre, il est sans doute temps d’expérimenter », conclut le communiqué de l’Assemblée générale des étudiants de Louvain.