Le mois de décembre 2021 dans la ziquemachine à remonter le temps

Petit moment de détente musical. Qu’écoutait-on en décembre 2011, 2001, 1991, 1981, 1971 et 1961? Réponse dans ce petit montage signé Patrick Zirpolo qui nous emmène dans une ziquemachine à remonter le temps.

M.U.

2011Shakira – Je l’aime à mourir

Le mois de décembre 2021 dans la ziquemachine à remonter le temps

En décembre 2011, Shakira surprend tout le monde en reprenant en espagnol et en françaisJe l'aime à mourir de Francis Cabrel. La chanteuse colombienne est à l'époque au sommet de sa gloire, avec les succès de Waka Waka(l'hymne de la Coupe du monde 2010),Loca (single extrait de son album Sale el sol, sorti en octobre 2010) et Rabiosa (extrait du même album).

C'est lors de la tournée qui suit – The Sun comes out World Tour – qu'elle reprend le titre de Francis Cabrel lors de ses concerts à Genève et Paris. Cette prestation est immortalisée sur pellicule lors de son passage à Paris, et le DVD/Blu Ray du concert sort en novembre 2011. Cette reprise entre directement en tête du Top 50 en France et y reste six semaines. Chez nous, elle atteindra la première place le 24 décembre et restera dans le top 3 de l'Ultratop jusqu'au 10 mars 2012.

2001Star Academy – La musique

 Christine Mahy était l’invitée de Maxime Binet ce mercredi matin.
Christine Mahy était l’invitée de Maxime Binet ce mercredi matin. ©© DH Radio

Le 20 octobre 2001, une nouvelle émission attire tous les regards sur TF1: la Star Academy! Produite par Endemol – qui a fait les beaux jours de M6 quelques mois plus tôt avec Loft Story – l'émission propose de suivre au quotidien des candidats chanteurs. Il s'agit donc d'un mélange du Loft et de la série Fame, avec de vrais cours donnés par de vrais professeurs.

Si la première émission est remplie de cafouillages, elle va petit à petit trouver ses marques et fédérer de plus en plus de téléspectateurs: de 5,4 millions lors du 1er prime, ils seront 11,9 millions devant la finale le 12 janvier 2002.

Ils sont donc nombreux à avoir en tête l'hymne choisi pour cette saison: La musique, de Nicoletta, un morceau qui date de 1967 qu'à peu près tout le monde a oublié. Mais ça marche: le single, matraqué régulièrement par TF1, devient numéro un tant en France qu'en Belgique et le reste pendant plusieurs semaines.

1991Michael Jackson – Black or White

Le mois de décembre 2021 dans la ziquemachine à remonter le temps

L'année 1991 est une année de rêve pour Michael Jackson. En mars, il a renouvelé son contrat avec Sony Music pour le montant record de 65 millions de dollars et il se rend en studio pour enregistrer son huitième album solo, Dangerous. Le disque sort le 26 novembre et il est précédé par un premier single, Black or White, qui se place en tête du Billboard Hot 100 après trois semaines. Michael Jackson devient le 1er artiste à avoir été numéro un sur trois décennies (1970, 1980 et 1990).

Le clip est multidiffusé sur MTV. Il est réalisé par John Landis, qui avait tourné le clip de Thriller en 1983. Il est diffusé en même temps en exclusivité dans 27 pays, et totalise une audience de 500 millions de téléspectateurs le 14 novembre 1991. Du jamais vu!

La chanson – écrite avec Bill Bottrell, ingénieur du son d'Electric Light Orchestra – se veut un mélange entre rock et soul, avec des paroles qui visent à l'égalité raciale: "I said if you're thinkin'of being my brother, it don't matter if you're black or white" ("Je dis que si tu penses à être mon frère, Il m'importe que tu sois noir ou blanc"). Le clip met d'ailleurs Michael Jackson en scène avec différentes populations du globe (des chasseurs zoulous, des danseurs thaïlandais, des Amérindiens, un danseur tamoul, un groupe russe) pour illustrer ce propos.

1981Olivia Newton-John – Physical

Le mois de décembre 2021 dans la ziquemachine à remonter le temps

En décembre 1981, on sort ses affaires de sport et on va faire de l'exercice en salle, avec Physical d'Olivia Newton-John dans les oreilles. Cette dernière surfe toujours sur le succès planétaire rencontré trois ans plus tôt par le film Grease et les tubes You're the One That I Want et Summer Nights qu'elle chante avec John Travolta.

En 1981, elle publie son 11e album studio Physical dont elle assure la promotion avec le single du même nom. La chanson est produite par John Farrar – qui a écrit et produit You're the One That I Want – et écrite par Steve Kipner and Terry Shaddick. Elle devient immédiatement un hit et reste dix semaines en tête du Billboard Hot 100, un record à l'époque. Cette chanson casse l'image trop lisse de la chanteuse, avec des paroles aux gros sous-entendus qui choqueront certains puritains.

Le clip au ton humoristique – on peut voir Olivia Newton-John tenter de faire perdre du poids par tous les moyens possibles à des hommes obèses – a été réalisé par Brian Grant (réalisateur du clip de Pop Muzik de M en 1979 ouKids in Americade Kim Wilde en 1981).

1971Stone & Charden – L’avventura

Le mois de décembre 2021 dans la ziquemachine à remonter le temps

En décembre 1971, la période est au romantisme avec L'avventura, une chanson écrite et composée par Éric Charden, Frank Thomas et Jean-Michel Rivat. Le trio a l'habitude de travailler ensemble sur des titres qui sont chantés soit par Éric Charden, soit par Stone. Mais là, les choses sont différentes car c'est la première fois que le couple chante ensemble. L'idée est venue après le succès rencontré par le précédent 45 Tours de Stone, Le seul bébé qui ne pleure pas, sur lequel Éric Charden accepte de donner la réplique.

Comme le raconte Stone dans sa bio Complètement Stone parue en 2017 chez Robert Laffont, Éric Charden envisage ce duo avec des pieds de plomb. Et pour être sûr que cela ne marche pas, il décide de composer une valse. À la première écoute Stone n'est pas emballée. Les radios non plus. Mais il suffira d'un passage télé dans une fête foraine pour que tout démarre quelques mois après la sortie du disque. Monique Le Marcis embraye sur RTL et c'est parti… L'Avventura devient la plus grosse vente de l'année 1971, lançant la carrière en duo de Stone et Charden.

1961Richard Anthony – Fiche le camp Jack

Le mois de décembre 2021 dans la ziquemachine à remonter le temps

On l'a déjà dit, les années 60 sont l'occasion pour une série d'artistes français d'enfiler les tubes grâce à l'adaptation française de hits anglo-saxons. Et l'un des champions toutes catégories de cette discipline, c'est Richard Anthony.

Le chanteur né au Caire en 1938 a commencé sa carrière en 1958 en adaptant en français en adaptant You Are My Destinyde Paul Anka et Peggy Suede Buddy Holly.

En novembre 1961, il publie donc un EP de 4 titres intitulé Fiche le camp, Jack, qui est une adaptation de Hit the Road, Jack, chanson écrite par Percy Mayfield et Georges Aber, et interprétée par Ray Charles et les Raelettes. Le titre est numéro un aux États-Unis en octobre 1961. Deux mois plus tard, c'est Richard Anthony qui triomphe avec sa version française.