Freddie Mercury, 30 ans déjà: quand la RTBF qualifiait Queen de "groupe de variété" (archives)

Les 30 ans du décès de Freddie Mercury nous ramènent ce spécial "Follies" consacré en 1979 par la RTBF au groupe Queen, filmé et interviewé lors de son double passage à Forest-National.

Xavier Diskeuve
Freddie Mercury, 30 ans déjà: quand la RTBF qualifiait Queen de "groupe de variété" (archives)
Brian May et Freddie Mercury à Bruxelles en 1979, sous le feu des questions de Gilles Verlant.

Étonnante archive que nous propose la SONUMA avec ce numéro spécial de "Follies", le premier magazine rock digne de ce nom que diffusa la RTBF (de 1978 à 1981, avant qu'il ne prenne le nom de "Ligne Rock" jusqu'en 1982), un magazine animé et édité par un talentueux journaliste bruxellois de 22 ans, à peine diplômé et dénommé Gilles Verlant (qui deviendra plus tard biographe remarqué de Gainsbourg mais mourut accidentellement à l'âge de 56 ans).

Le contexte: Queen vient donner deux concerts à Forest-National 26 et 27 janvier 1979. Et 1979, c'est le premier âge d'or de Queen. À partir de 1973, le groupe a sorti un album par an (et même deux en 1974) dont plusieurs chefs-d'œuvre ("Queen II", "Shear Heart attack" et " A night to the opera").

Il vient de sortir son 7e album, "Jazz", qui contient les tubes " Bicycle race" et "Don't stop me now". Et l'année avant, il avait fait chavirer toute la planète avec "We are the champions" sur l'album "News of the world ".

Le groupe est donc en pleine gloire et l'organisateur explique d'ailleurs dans le reportage qu'ils auraient pu remplir bien plus que deux fois Forest, principal temple belge de la musique de l'époque mais que le calendrier de tournée était étriqué: " Ils auraient pu faire 600 dates", dit-il.

Le ticket de l’époque! On pouvait voir Queen pour 8,75 euros!
Le ticket de l’époque! On pouvait voir Queen pour 8,75 euros!

Mais voilà, la vague punk a déferlé dès 1975 et il est de bon ton chez les journalistes rock de la nouvelle génération, fascinés par les Sex-Pistols ou The Clash, de dédaigner les groupes qui ont triomphé durant les années 70, à savoir Genesis, Yes, Jethro Tull, Supertramp, Fletwood Mac, Pink Floyd et donc forcément… Queen, groupes qualifiés de pompeux et accusés de produire une musique inutilement complexe. Avec Johnny Rotten et sa bande, on est de fait revenu à une musique plus basique et rageuse, laquelle va engendrer par la suite la new wave, ses costumes étriqués et ses rythmes robotiques.

Gilles Verlant ne semble donc guère enthousiasmé par Queen qu'il s'en va rencontrer avec, dirait-on, des pieds de plomb. Dans son intro déjà, il les présente, non sans un brin de perfidie, comme suit: "Queen est à présent le groupe de variété le plus populaire en Belgique. Et il accumule les disques d'or". L'interview des quatre membres du groupe, patients et aimables, ne commence qu'après 20 minutes, aux deux-tiers de l''émission.

+ LIIRE AUSSI : Il y a 30 ans décédait Farrokh Bulsara, mieux connu sous le nom de… Freddie Mercuryhttps://www.lavenir.net/cnt/dmf20211123_01638776/videos-i-il-y-a-30-ans-decedait-farrokh-bulsara-mieux-connu-sous-le-nom-de-freddie-mercury

Brian May accorde sa guitare

Pourtant la RTBF a eu "open bar" sur ces deux concerts. Elle a pu filmer en grande partie et à plusieurs caméras les prestations, suivre le montage de la scène et des éclairages, l'arrivée du groupe, interviewer tous les membres du staff technique ainsi que l'organisateur (qui explique des choses super intéressantes sur la logistique des tournées du groupe) sans aucune restriction. On voit Brian May accorder longuement sa guitare dans une petite loge et l'accordeur de piano régler l'instrument que martèlera Freddie Mercury.

Une matière à faire sans problème deux heures d'émission palpitante. Mais non, ce n'était sans doute pas imaginable à l'époque, et on a juste une petite demi-heure (le format "Follies "), laquelle démarre quasi sans commentaire, comme un "Strip-tease", avec le débarquement de caisses de matériel.

D’autres archives RTBF à voir sur www.auvio.be/sonuma

Sur le même sujet