«Attristé» par la démission de Joëlle Milquet, le cdH salue un «geste qui honore cette femme d'État»

Le président du cdH Benoît Lutgen a assuré Joëlle Milquet du soutien de son parti après l’annonce de l’inculpation et de la démission de la vice-présidente de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

L'information est tombée ce lundi matin: Joëlle Milquet remet son mandat de vice-présidente et de ministre de l'Education, de la Culture et de l'Enfance à la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), à la disposition du parlement francophone. En cause: son inculpation dans une affaire d'emplois fictifs datant de 2014.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...