Vivalia, quel futur pour les Luxembourgeois?