Casper Ruud après son élimination à l’Australian Open : “Je vais essayer d’en tirer les leçons”

Le Norvégien s’est incliné face au jeune Brooksby ce jeudi. Un Américain pour lequel le troisième mondial n’a que des éloges.

Adrien Vigneron
USA's Jenson Brooksby (L) shakes hands with Norway's Casper Ruud after their men's singles match on day four of the Australian Open tennis tournament in Melbourne on January 19, 2023. (Photo by Martin KEEP / AFP) / -- IMAGE RESTRICTED TO EDITORIAL USE - STRICTLY NO COMMERCIAL USE --
Le Norvégien Ruud a loué la prestation de son adversaire du jour, l'Américain Brooksby. ©AFP or licensors

Éliminé par un surprenant Jenson Brooksby en quatre sets (6-3, 7-5, 6-7, 6-2), Casper Ruud ne se lamentait pas en conférence de presse d’après-match. Il était même lucide.

Malmené durant presque toute la partie, le Norvégien était parvenu à sauver trois balles de match avant de se donner un peu d’air en remportant le troisième set. On pensait alors qu’il pourrait combler son retard. Sans succès… “C’était une rencontre difficile. Dans le troisième set, j’ai pu revenir et j’ai eu l’impression de me frayer un chemin. Mais mon départ dans la quatrième manche a été mauvais. J’ai tout donné mais, surtout dans le quatrième set, ce n’était pas assez. […] Je n’ai pas servi assez précisément et, contre Jenson qui est un grand retourneur, la tâche est compliquée si tu ne sers pas bien. C’est peut-être une partie de la raison qui explique ma défaite aujourd’hui.”

Questionné sur son bourreau du jour, Casper Ruud s’est montré élogieux. “J’ai toujours du plaisir à le regarder jouer. Je ne vois pas tous ses matchs évidemment, mais il est intéressant parce qu’il rend le tennis différent. Il joue très bien, à plat et défend bien des deux côtés. C’était un combat difficile pour moi, parce que je n’ai jamais vraiment obtenu de balles hautes sur lesquelles j’ai l’impression de pouvoir générer mes gros coups de topspin (NdlR : mouvement d’attaque qui consiste à frotter la balle du bas vers le haut). Et les seules fois où j’ai pu le faire, il a contre-attaqué. Je vais essayer d’en tirer des leçons, a souligné le troisième mondial. Je n’ai pas l’impression d’avoir particulièrement mal joué, mais il avait une sorte de réponse à toutes les questions que je lui ai posées (sourire).”

"Les marges sont petites ces jours-ci”

La préparation de Casper Ruud s’est également invitée dans les débats. Fin novembre, après une saison longue de 73 matchs, le joueur de 24 ans était parti une dizaine de jours en compagnie de Rafael Nadal pour une tournée sud-américaine. Aujourd’hui, les deux hommes, premières têtes de série, sont tous les deux éliminés. Était-ce une mauvaise idée ? “Je ne suis pas sûr. Je veux dire, c’est très facile de s’asseoir ici et de le dire maintenant que Rafa et moi avons perdu très tôt. En même temps, je ne vois aucune raison pour laquelle nous n’aurions pas pu disputer un bon Australian Open ou fait de meilleurs résultats. Je pense que c’est parfois une coïncidence. Il y a tant de joueurs que vous pouvez battre en tournée, et vice-versa. Les marges sont petites ces jours-ci. Et je ne me sens pas en moins bonne forme physique qu’à l’US Open où j’ai perdu en finale. Ici, c’était au deuxième tour. C’est comme ça parfois…”

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...