Tout savoir sur la nuit à l’Australian Open: Goffin, "malade", a déclaré forfait, Mertens seule Belge au 2e tour

La deuxième journée du premier Majeur de la saison a été perturbée par la chaleur étouffante et des conditions de jeu difficiles,

Adrien Vigneron
Elise Mertens of Belgium celebrates after defeating Garbine Muguruza of Spain in their first round match at the Australian Open tennis championship in Melbourne, Australia, Tuesday, Jan. 17, 2023. (AP Photo/Dita Alangkara)
Elise Mertens a franchi le premier obstacle à Melbourne. ©Copyright 2023 The Associated Press. All rights reserved

De nombreux Belges étaient engagés ce mardi à l’Australian Open. Dont David Goffin (ATP 50), qui aurait dû entamer son tournoi face au Français Laurent Lokoli (ATP 176). Malheureusement, le Liégeois a été malade toute la nuit et a été contraint d’annoncer son forfait.

Zizou Bergs (ATP 130), seul autre engagé belge dans le tableau masculin, a été éliminé en quatre sets par le Serbe Laslo Djere (ATP 68) : 4-6, 6-1, 4-6, 1-6. Le Limbourgeois, qui a complètement craqué dans la dernière manche, a été victime des conditions de jeu éprouvantes. La température est en effet dépassé les 35 degrés du côté de Melbourne.

Dans ces moments de chaleur extrême, il existe une échelle de stress thermique appelée en anglais “AO Heat Stress Scale”. Cette échelle permet notamment aux joueurs de prendre une pause de dix minutes après la fin du troisième set (après le deuxième pour les joueuses) lorsqu’elle atteint l’échelon 4 (sur 5).

D’après Koen Bergs, le papa de Zizou, son fils aurait dû bénéficier de ce break. Mais l’arbitre ne l’a pas autorisé.

Ysaline Bonaventure et Maryna Zanevska éliminées, Elise Mertens seule qualifiée

Côté dames, dans le premier match de la journée à Melbourne Park, Ysaline Bonaventure (WTA 90) n’a rien pu faire face à la Russe Ekaterina Alexandrova (WTA 18). La Stavelotaine s’est inclinée assez sèchement en deux sets (6-2, 6-1) en 52 minutes, parvenant à placer cinq coups gagnants seulement sur l’ensemble de la rencontre.

Elise Mertens (WTA 32) s’est, elle, qualifiée pour le deuxième tour en venant à bout de Garbine Muguruza (WTA 73). Cette rencontre, face à l’ancienne numéro un mondiale, avait tout du piège. Mais l’ancienne finaliste de l’Australian Open 2020 est retombée dans ses travers en cours de troisième manche. L’Espagnole, qui affiche un bilan de trois défaites pour zéro victoire cette saison, a d’ailleurs perdu les huit derniers sets décisifs qu’elle a disputés. “Je suis très heureuse d’avoir remporté le deuxième set. Elle a joué un match assez solide dans l’ensemble lors des deux premières manches. Moi, j’ai commencé un peu lentement mais tout le crédit lui revient. J’ai l’impression qu’après le premier set, mon niveau était vraiment meilleur. J’étais bien physiquement”, a commenté la Limbourgeoise en conférence de presse d’après-match. La numéro un belge y aussi expliqué qu’elle s’était préparée à affronter la chaleur et qu’elle ne l’avait pas vraiment subie.

Mertens sera la seule Belge au 2e tour vu que Maryna Zanevska (WTA 80) a perdu 6-2, 7-6 (7/4) face à la Russe Veronika Kudermetova (WTA 9), tête de série N.9.

Andrey Rublev écrase Dominic Thiem

C’était sans doute l’affiche la plus attendue de la nuit. Mais le combat n’a pas eu lieu. Andrey Rublev (ATP 6) a écrasé Dominic Thiem (ATP 98) en trois sets : 6-3, 6-4, 6-2. "Je suis content d’avoir gagné en trois sets, contre Dominic ce n’est jamais facile. D’autant que nous sommes de bons amis. Il traverse un moment difficile et je lui souhaite de revenir à son meilleur niveau au plus vite”, a souligné le Russe.

Son adversaire du jour a visiblement été touché aux abdominaux en cours de rencontre. “À cause du soleil, à un moment, j’ai complètement modifié mon lancer de balle au service et il s’est passé quelque chose au niveau des abdominaux”, a raconté Thiem en précisant que d’après le médecin, il s’agit d’une légère inflammation ou d’une petite élongation. “Mais honnêtement, je ne pense pas être encore capable de battre Rublev même en étant à 100 %”, a-t-il reconnu.

Taylor Fritz (ATP 9) a également soigné sa sortie en écartant le Géorgien Nikoloz Basilashvili (ATP 9) en quatre sets : 6-4, 6-2, 4-6, 7-5. L'Américain a claqué pas moins de 32 aces, dont quatre à la suite pour s’offrir un jeu blanc, durant cette rencontre qui a duré 2h28.

La Tchèque Fruhvirtova impressionne

Dans le tableau féminin, Caroline Garcia (WTA 4) a battu la Canadienne Katherine Sebov (WTA 190). La Française, l’une des favorites du tournoi, s’est imposée assez facilement en deux sets (6-3, 6-0). "Les six-sept premiers jeux étaient serrés, mais réussir le break m’a libérée”, a-t-elle expliqué.

Enfin, Linda Fruhvirtova (WTA 82) s’est imposée face à l’Australienne Jaimee Fourlis (WTA 160) en deux petites manches (6-0, 6-4). La Tchèque, âgée de dix-sept ans seulement, est devenue la plus jeune joueuse européenne à se qualifier pour le deuxième tour de l’Australian Open depuis une certaine Iga Swiatek, actuelle numéro un mondiale, en 2019.

À noter que les rencontres sur les courts dépourvus de toit ont été interrompues pendant plus de deux heures. Le programme des rencontres a donc pris du retard. Les matchs ont repris vers 7h ce matin (heure belge).

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...