À deux mois de son lancement, le tournoi de Louvain-la-Neuve se prépare : « Je vais demander à David Goffin de s’inscrire »

Le Challenger 125 cherche encore des soutiens pour atteindre le seuil de rentabilité.

Christophe Verstrepen
 Vincent Stavaux et Christophe Dister travaillent pour faire de ce nouveau Challenger 125 une réussite.
Vincent Stavaux et Christophe Dister travaillent pour faire de ce nouveau Challenger 125 une réussite.

Le chantier est énorme. Dans un peu plus de deux mois, du 23 au 29 janvier, pendant la deuxième semaine de l’Australian Open, la première édition du BW Open, un tournoi Challenger ATP 125, se déroulera à Louvain-la-Neuve. Cette compétition sera la deuxième plus grande sur notre territoire, derrière le tournoi d’Anvers. Ancien manager de Justine Henin et de Marin Cilic, Vincent Stavaux est, avec Christophe Dister, le bourgmestre de La Hulpe, à la tête de ce projet ambitieux. Quelques semaines avant que les premières balles ne soient frappées au Blocry, le Brabançon dresse l’état d’avancement des préparatifs.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.