Abandon d’Elise Mertens à la Billie Jean King Cup : "Mon corps n’a pas pu récupérer convenablement"

Alors qu’elle menait 6-4, 4-1 et que les espoirs de qualification pour les demi-finales de la Billie Jean King Cup étaient toujours permis, la numéro un belge a craqué sur le plan physique. Elle a finalement abandonné au troisième set.

Adrien Vigneron
Elise Mertens of Belgium gestures during a match against Ajla Tomljanovic of Australia, on the third day of the Billie Jean King Cup finals at Emirates Arena in Glasgow, Scotland, Thursday, Nov. 10, 2022. (AP Photo/Kin Cheung)
Le corps d'Elise Mertens n'a pas supporté le parcours de la joueuse belge ces dernières 72 heures. ©Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

Jouer deux rencontres à 38 heures d’intervalle mais sur deux continents, avec une différence de six fuseaux horaires, trois vols et un total de quatorze heures de voyage, voilà une aventure qui pouvait laisser des traces…

Écartée des rencontres de simple mais pas du double ce mercredi face à la Slovaquie, dans le but de l’épargner un maximum, Elise Mertens a été lancée dans la bataille ce jeudi face à l’Australie. Le capitaine Johan Van Herck, suite à la défaite inaugurale de la Belgique (2-1), n’avait pas vraiment le choix.

Au moment d’entamer sa rencontre face à Ajla Tomljanovic, les choses étaient claires pour la numéro un belge. Elle devait l’emporter deux sets à zéro, sans quoi les chances de qualification de notre pays s’envolaient avant même le début du double.

Dans le rythme, Elise Mertens a très bien entamé la partie. Elle menait d’ailleurs fort logiquement 6-4, 4-1 avant que tout s’écroule. Victime d’un pépin physique à l’épaule, la Limbourgeoise craquait littéralement. Tout profit pour Tomljanovic qui recollait à 4-4 avant d’enlever la deuxième manche deux jeux plus tard ! La messe était dite…

Elise a tout de même tenté de poursuivre la rencontre, mais à 3-0 dans le troisième set, elle a préféré jeter l’éponge. "J’ai tout donné, mais mon corps n’a pas récupéré convenablement. Mercredi, nous avons joué à 10h (NdlR : 11h, heure belge). Pareil aujourd’hui, ce qui fait que nous étions au stade vers 7h45-8h déjà. Je pense que c’était trop tôt, a-t-elle analysé. Mais jouer pour la Belgique est toujours un privilège, c’est un plaisir d’être ici. D’un autre côté, je savais que ça allait être physiquement très, très difficile. J’ai bien entamé la rencontre. À la fin du premier set, j’ai déjà ressenti une douleur. J’ai essayé de passer au-dessus mais je ne pouvais plus servir correctement et mon coup droit devenait plus faible aussi."

L’actuel 29e mondial, qui a remporté les WTA Finals (l’ancien Masters) en double lundi aux États-Unis, regrette-t-elle sa folle aventure pour rejoindre Glasgow et participer à la Billie Jean King Cup ? "Non, certainement pas. J’essaie toujours de jouer pour mon pays. Bien sûr, j’ai eu des moments incroyables au Texas. Mais l’événement (NdlR : la Billie Jean King Cup) est venu trop tôt. Je veux dire, j’ai joué lundi, et nous avons recommencé hier à 10 heures Il n’y avait pas beaucoup de joueuses dans les finales WTA dont les équipes étaient présentes ici. La République tchèque, elle, ne commence qu’aujourd’hui. Donc ça aurait certainement aidé de démarrer un peu plus tard ou de jouer dans l’après-midi ce jeudi. Mais nous avons fait de notre mieux, en équipe. Cela n’a pas pris la bonne direction mais nous réessayerons l’année prochaine."

Quel que soit le résultat du double, où Ysaline Bonaventure supplée Elise Mertens aux côtés de Kirsten Flipkens, la Belgique est donc éliminée de la Billie Jean King Cup (anciennement Fed Cup).

Belgian Kine Patrice Wauthier, Belgian Elise Mertens and Belgian captain Johan Van Herck pictured during a medical time out during a tennis match between Belgian Mertens and Australian Tomljanovic, match two of the tie between Belgium and Australia in the group stage of the Billie Jean King Cup Finals tennis in Glasgow, Scotland on Thursday 10 November 2022. The women's international team competition takes place from November 8 until November 13, 2022. BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ
Patrice Wauthier, le kiné de l'équipe belge, et le capitaine Johan Van Herck au chevet de leur joueuse.