Mertens, après son titre au Masters féminin: « Très fière de notre come-back dans le super tie-break »

Elise Mertens (WTA 5) était aux anges lundi soir à Fort Worth après avoir remporté le titre en double au Masters féminin avec sa partenaire Veronika Kudermetova (WTA 2).

 C’est une belle revanche pour Mertens au Masters.
C’est une belle revanche pour Mertens au Masters. ©AFP

Au terme d’une finale palpitante, la Limbourgeoise et la Russe ont battu les Tchèques Barbora Krejcikova (WTA 3) et Katerina Siniakova (WTA 1), têtes de série n°1 et tenantes du titre (6-2, 4-6, 11-9).

"J’ai peine à croire que nous avons gagné. C’était 7-2 pour elles dans le super tie-break? Je ne me rappelle même pas des points", a-t-elle souri. "Nous sommes très bien entrées dans la partie. Elles n’avaient pas voix au chapitre dans le premier set. Ensuite, elles ont commencé à se ressaisir, elles servaient beaucoup mieux dès le début du deuxième. On sentait que le match était en train de tourner (NdlR: Mertens et Kudermetova ont mené 4-3 avec break avant de perdre le set 6-4). Je suis très fière de notre retour dans le super tie-break. C’est la preuve qu’il faut toujours y croire."

Toutes les pièces du puzzle se sont imbriquées.

C’est une belle revanche pour Mertens au Masters. L’an dernier, elle s’était inclinée en finale, avec la Taiwanaise Hsieh Su-Wei contre ce même duo Krejcikova-Siniakova, victorieuses de l’Open d’Australie, Wimbledon et l’US Open cette saison.

"C’était serré l’an dernier", a-t-elle poursuivi. "Mais je pense que nous avons été très régulières dans ce tournoi. Toutes les pièces du puzzle se sont imbriquées. Il y a des semaines où tout roule et d’autres pas. Et nous avons saisi nos occasions. Ce titre fait certainement partie de mon Top 5, à côté de mes trois victoires en Grand Chelem. Les huit meilleures paires étaient présentes ici. Il n’y a pas plus haut", a conclu celle qui a entretemps quitté le Texas pour Glasgow afin de disputer la phase finale de la BJK Cup avec la Belgique.