Un père frappe violemment sa fille à l’entraînement: la vidéo qui choque le monde du tennis

La vidéo d’un Chinois de 50 ans qui s’en prend violemment à sa fille lors d’un entraînement de tennis suscite une vive émotion sur les réseaux sociaux et dans le monde du tennis.

La Rédaction de L'Avenir
 La vidéo d’un Chinois qui s’en prend violemment à sa fille lors d’un entraînement de tennis suscite une vive émotion sur les réseaux sociaux.
La vidéo d’un Chinois qui s’en prend violemment à sa fille lors d’un entraînement de tennis suscite une vive émotion sur les réseaux sociaux. ©Twitter - Igor Juric

En quelques heures, la vidéo est devenue virale sur internet. Sur des images assez floues, les internautes aperçoivent un homme s’en prendre violemment à une femme sur un court de tennis en terre battue.

À la base de cette séquence d’une minute, Igor Juric, un Serbe engagé dans la lutte contre les violences faites aux enfants et aux adolescents. À la tête d’une association baptisée Tijana, comme sa fille kidnappée et assassinée à l’âge de 15 ans, l’internaute commente sur Twitter: "Encore une violence brutale d’un père contre sa fille. J’ai reçu des informations selon lesquelles il s’agissait d’une famille venant de Chine. Nous allons déposer plainte contre ce monstre."

Enregistrée dans un club de tennis de Belgrade, la vidéo a rapidement été portée à la connaissance des autorités qui ont arrêté l’agresseur, selon un communiqué diffusé dimanche par le ministère de l’Intérieur serbe. D’après les premières informations, il s’agit d’un Chinois de 50 ans qui est à la fois l’entraîneur… et le père de la jeune fille de 14 ans rouée de coups.

Placé en garde à vue, le quinquagénaire a reconnu les faits de violence domestique, assurent plusieurs médias serbes. Bien qu’il risque deux à dix ans de prison, l’homme justifie son agression par le refus de sa fille de s’entraîner. Ce qui ne serait pas toléré dans la tradition chinoise.

«Horrible»

D’après Igor Juric, interrogé sur le plateau d’Euronews Serbia, "l’agresseur a été arrêté, mais la vidéo de l’agression de cette fille a circulé parmi les entraîneurs de tennis à Belgrade pendant deux semaines et personne ne l’a signalée".

Vue par plusieurs centaines de milliers d’internautes, la vidéo crée un profond malaise dans le milieu du tennis. "C’est horrible", a ainsi résumé Stan Wawrinka, le lauréat de Roland-Garros en 2015, sur les réseaux sociaux.

"C’est absolument inacceptable", a pour sa part commenté le célèbre entraîneur Patrick Mouratoglou. "Horrible. Pas d’autre mot. Nous devons éradiquer toute forme d’abus sur les enfants, qu’ils soient physiques ou psychologiques. Elle touche tous les secteurs de notre société civile. Pas seulement le tennis. Réfléchissons comment nous pouvons l’éradiquer dans notre sport."

Paula Bedosa, la joueuse espagnole, a également jugé cette agression de "folie": "Le pire, c’est que ce n’est pas le seul cas dans notre sport. Les gens mettent leurs p*** de frustrations sur l’athlète. Marre!"

L’Association des joueuses de tennis n’a pas encore réagi à la polémique.