Wimbledon: David Goffin élimine l’Américain Tiafoe et disputera les quarts de finale

David Goffin, 58e mondial, a éliminé l’Américain Frances Tiafoe (ATP 28/N.23) en huitièmes de finale des Internationaux de Grande-Bretagne de tennis dimanche sur le Court N.2 de Wimbledon.

Belga
 David Goffin
David Goffin ©AFP

Au bout d’un match marathon de 4 heures et 35 minutes et 5 sets: 7-6 (7/3), 5-7, 5-7, 6-4 et 7-5, le N.1 belge a pu lever les bras au ciel.

Goffin réédite sa performance de 2019 sur le gazon du All England Club quand il avait atteint les quarts de finale avant de s’y incliner contre le futur vainqueur le Serbe Novak Djokovic.

David Goffin, qui avait gagné quatre de ses cinq précédentes confrontations face à Tiafoe, dont récemment au 2e tour du dernier Roland-Garros, sera opposé en quarts de finale au Britannique Cameron Norrie (ATP 12/N.9) qui a plus aisément disposé de l’Américain Tommy Paul (ATP 32/N.30) pour atteindre ce 5e tour de la compétition: 6-4, 7-5 et 6-4 après 2h21 de jeu.

Il s’agira de son quatrième quart de finale en Grand Chelem après Roland-Garros en 2016, l’Open d’Australie en 2017 et Wimbledon en 2019. Le Liégeois n’a jamais rejoint le dernier carré dans un des quatre tournois majeurs du tennis. A 31 ans, Goffin dispute à Londres son 8e tournoi de Wimbledon et le 38e en Grand Chelem.

Le Belge a breaké d’entrée son adversaire et a ensuite mené 2-0 dans le set initial, mais l’Américain égalisa à 2-2. Chaque joueur eut encore l’occasion de prendre le service adverse, Tiafoe à 3-4 et Goffin à 4-4, mais sans la concrétiser au marquoir. Le premier set se décida donc au tiebreak. Le N.1 belge y réalisa le premier mini break (5/3) et concluait sur son service (7/3) après 1h10.

Si Goffin, 31 ans, affichait peut-être une plus grande maîtrise sur les longs échanges de fond de court, il se montra trop irrégulier au service et une 2e double faute dans le 3e jeu lui coûta le break (1-2). A 1-3, le Belge rehaussa son niveau et aligna trois jeux pour faire la course en tête (4-3). Le N.4 américain riposta en obtenant une balle de break à 4-4, mais cette fois le service de Goffin fut au rendez-vous. Sur sa mise en jeu suivante, Tiafoe le breakait et arrachait le set 5-7 dans la foulée après 2h14 de jeu.

Le très expressif Tiafoe, avec son jeu offensif, sa présence à la volée et ses excellentes amorties, continua à perturber Goffin, qui manqua deux occasions de break à 3-2, mais qui pouvait enfin s’appuyer sur un service plus régulier. Les échanges se raccourcirent. Comme dans le deuxième set, l’Américain plus entreprenant et s’appuyant sur un coup droit efficace réalisait le break à 5-5 et servit ensuite pour le gain du 3e set. Il ne laissa pas échapper l’occasion: 5-7 après 3h01 de jeu.

Loin d’accuser le coup, le N.1 belge fila à 3-0 et 5-1 dans la 4e manche mais n’a pas réussi à conclure dans la foulée. Au contraire, l’Américain revenait à 5-4 service à suivre. Goffin eut la bonne idée de mettre la pression. Il lui a quand même fallu attendre la 4e balle de set pour revenir à hauteur de Tiafoe: 6-4. Le match avait débuté 3h49 plus tôt.

La résistance physique était désormais très sollicitée. Aucun joueur ne fut en mesure de menacer la mise en jeu de son adversaire dans ce cinquième et dernier set. Aucune balle de break ne dut être écartée jusqu’à 5-5. Comme dans les deuxième et troisième manches, Tiafoe prit alors des risques payants. Mais à 15-40, le Belge ne craqua pas et pu aller se rasseoir en menant 6-5. La pression changea de camp à 15-30. Goffin s’offrit sa première balle de match et la conclut: 7-5.