Condensé de technologie au poignet

Changer de montre GPS après 6 ans, c’est un peu comme passer du téléphone à touches au smartphone. Expérience avec une des tops montres connectées du moment.

Alain Wolwertz

C’était en 2014. Dans l’optique de me lancer sur des trails de moyennes distances et de rêver à peut-être tenter l’une ou l’autre distance plus longue, je m’étais décidé à m’offrir une vraie montre GPS. Cela aurait pu être une Suunto ou une Polar, marques référence en la matière, mais ce fut le troisième larron dans ce qui se fait de mieux dans le milieu des montres connectées pour sportifs. C’est donc une Garmin, la Fenix 2, qui m’a accompagné sur les routes et sentiers pendant près de six ans, enregistrant les bornes, les dénivelés, les pulsations cardiaques et permettant de revivre les parcours sur une cartographie plutôt précise. Que demander de plus finalement?