Van Reusel a pris son pied

Le Lobbain a confirmé samedi qu’il était de retour à un bon niveau. Il s’est imposé à Mont-Sainte-Geneviève.

Geoffroy BRUYR
Van Reusel a pris son pied
JOGGING Mont-Sainte-Geneviève ©ÉdA – 30359506537

Un très beau peloton de coureurs s’est élancé samedi depuis la rue du Village de Mont-Sainte-Geneviève puisque cette épreuve organisée par l’ACTE, comprenant un 10,5 km et une plus petite distance, a attiré 221 coureurs.

Avec la pluie des derniers jours, le circuit, dans les bois et sur des chemins campagnards, était très boueux. Jérôme Van Reusel avait donc eu raison d'enfiler des chaussures de trail. Ce choix se révélera être décisif. Le Lobbain est resté jusqu'à la mi-course avec Sébastien Bourgeois et deux coureurs français, Rémi Damageux et Jérémy Deloge. «Et puis je me suis échappé, raconte-t-il. Mais je n'ai pas pu me relâcher car l'écart n'a jamais été suffisant que pour que je me sente à l'aise.» Cette victoire fait un bien fou au moral et vient confirmer sa bonne 3e place obtenue à La Castellinoise. «Je n'étais plus parvenu à battre Sébastien depuis plus de deux ans. À la Corrida des Ruelles, il m'avait mis une minute dans la vue… Cette course-ci me rassure donc sur mon niveau. Cela m'étonne toutefois d'être aussi bien car je m'entraîne peu. Je fais le minimum et un peu de vélo pour compenser… L'objectif principal est de ne plus me blesser. Pour ce faire, je veille à toujours bien m'échauffer et m'étirer avant et après la course ainsi qu'aux entraînements également.»

À son arrivée, Pol Timmermans, qui réside à Mont-Sainte-Geneviève, a été l'un des premiers à le féliciter. Ce que fit également Sébastien Bourgeois, beau joueur. «Je suis très content pour lui. Il a amplement mérité sa victoire. Sans ses blessures à répétition, il ferait encore partie aujourd'hui des meilleurs crossmen belges. Pour ma part j'ai su décrocher les deux Français au 8e km. C'était sympa qu'on soit si nombreux à se bagarrer pour les premières places.»

Troisième, Rémi a fait un pas quasi définitif vers le gain du challenge. «Je n'ai qu'à participer aux dernières manches pour assurer le coup. Ce samedi, je suis persuadé que si j'avais mis des chaussures de trail j'aurais pu être beaucoup mieux classé.»

Coniglio sur le court

Sur la courte distance, Sébastien Coniglio s'est imposé en maîtrisant la course de bout en bout. «Abdou Laasri est resté avec moi pendant un peu plus d'un kilomètre mais j'ai ensuite pris les devants et l'écart a grandi petit à petit, raconte le jeune coureur du CABW. J'étais simplement venu pour me mettre en jambes avant la saison de cross et je repars avec une belle victoire! Car je connais la valeur d'Abdou.»

Ce dernier n'était visiblement pas au mieux samedi après-midi. «Je reviens à peine de vacances et me suis coltiné neuf heures sur la route. Comme Sébastien j'espère faire une bonne saison hivernale.»