2014, l’année Jean-François Charlier

Depuis 30 mois, Jean-François Charlier remporte au moins une victoire chaque mois. Mais en 2014,il a fait encore plus fort: 26 courses, 22 victoires.

Nathanaël Jacqmin
2014, l’année Jean-François Charlier
Charlier2.jpg

Jean-François Charlier aime courir. Courir vite, très vite même. Il est le coureur qui a remporté le plus de courses en 2014: 22 victoires sur 26 participations. Quand le peloton le voit débarquer, il a compris qu’il faudra se battre pour la seconde place. Mais comme Jean-François Charlier est un type plutôt sympa, se faire batte par ce Liégeois est un vrai plaisir nous confirme plusieurs de ses rivaux et amis.

Âgé de 38 ans, Jean-François Charlier ne vient pourtant pas de l’univers de l’athlétisme. Jeune, il était même plutôt… karting. Le plaisir de courir est venu bien plus tard. Au début des années 2000. «Je faisais alors des joggings. Un peu de trop. J’ai été rapidement lassé de la course sur route.»

Puis, en 2007, il découvre un des plus beaux parcours de Belgique, le Trail du Diable, une course de nuit organisé près de la Baraque Fraiture. «Une révélation. J’ai tout de suite compris que c’était mon truc, moi qui aime les beaux paysages, les chemins escarpés qui grimpent. Et les bonnes ambiance d’après-course. Surtout.»

Plus ça grimpe, plus Jean-François prend alors son pied. Il s'est d'ailleurs illustré aux championnats de course montagne. « Mais je ne me sens pas attiré par les ultras. J'aime courir vite et après 30 kilomètres, j'ai l'impression de me traîner. »

S'il a des prédispositions indéniables pour la course, cet athlète du Team Salomon bosse aussi beaucoup. «Je cours tous les jours. Mais c'est vrai qu'il suffit d'ouvrir la porte de mon bureau (au Fort Aventure de Chaudfontaine) pour me retrouver dans la forêt.»

Ses conseils pour 2015

Spécialiste du trail moyenne distance en Belgique, nous lui avons donc demandé ses parcours préférés.

Tout d'abord le Salomon Chaudfontrail.«Du roulant, du technique, du single tracks, des chemins plus larges, des forêts, des prairies, des villages, des châteaux et de très belles vues.»13 et 26 km, le 25 mai.

Le Trail d'Esneux sur l'Ourthe, le 17 mai. Il permet aussi aux novices de s'initier avec trois parcours: 6, 15 et 29 km. «Les paysages sont superbes. Il y a des vues dégagées sur les sommets, vous n'êtes tout le temps dans les bois sans rien voir.» Puis viennent d'autres épreuves qui ont elles aussi leur ambiance: la Corrida des Remparts, le Trail des Hautes Fagnes et le Polar Bear Trail, à Fourons. «Un très beau jogging aussi, celui de Vyle-et-Tharoul.»

Vous le croiserez certainement en 2015 sur ces courses. En tête du peloton? «Là, c’est la grande inconnue. En août prochain, je vais être papa. Et tout le monde me dit qu’un enfant, ça change la vie. Alors, on verra…»