WRC Monte-Carlo ES9: Nouveau triplé Toyota, Loubet out

Scratch pour Kalle Rovanpera qui possède désormais 4.6 d'avance sur Thierry Neuville. Seb Ogier assure, Evans revient

Olivier de Wilde

Moins neuf degrés à l'arrivée de ce premier secteur du jour, 16.8 km complètement secs entre Le Fugeret et Thorame-Haute. Et dès le dernier virage, coup de théâtre. Reparti deuxième sur la route ce matin après ses déboires et 150 km parcourus sans direction assistée, Pierre-Louis Loubet glisse et tape avec l'arrière droit. Roue pliée, c'est l'abandon. "Il y avait de la glace," a indiqué le Corse, seul pilote piégé à cet endroit. Peut-être plutôt une fiche couche de sel que Jourdan Serderidis, nettement moins rapide, n'avait pas complètement balayée.

Dans la foulée, on a assisté au même scénario qu'hier avec un nouveau triplé Toyota. Avec cette fois un ordre inédit puisque le meilleur temps revient à Kalle Rovanpera, pourtant pas content de son pilotage, 6 dixièmes devant Elfyn Evans qui revient à moins de trois secondes d'Ott Tanak pour le gain de la quatrième place, et Sébastien Ogier avouant ne plus prendre de risques vu son avance toujours confortable de 33.5 secondes.

Quatrième à 2.7, Thierry Neuville se montrait assez satisfait: "Il y avait moins de grip qu'attendu. On a effectué quelques changements de réglages auxquels je dois encore m'habituer, mais cela allait de mieux en mieux au fil de la spéciale."

Ce que confirment les chronos partiels. Cela va un peu mieux aussi pour Esapekka Lappi, septième à 14.2, mais le cauchemar continue pour Dani Sordo perdant 20 secondes et désormais doublé au classement général pour la 6e place par Takamoto Katsuta.

En WRC2, doublé des Skoda de Nikolay Gryazin (à 4.9 seulement de Dani Sordo) et Oliver Solberg. Le Russe colle quasi dix secondes à la Citroën de Yohan Rossel. Adrien Fourmaux sur la première Ford concède près de 20 secondes au chrono de référence. Grégoire Munster pointe 8.6 derrière son équipier.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...