WRC Nouvelle-Zélande: Ott Tanak en tête après la 1re étape, Neuville 6e

Le pilote Hyundai possède à peine deux dixièmes d’avance sur Elfyn Evans.

Olivier de Wilde

La première étape du Rallye de Nouvelle-Zélande s’'est disputée la nuit dernière chez nous.

Elle a débuté par une double surprise avec le scratch de la Puma de Gus Greensmith et le leadership durant deux spéciales de Craig Breen sur l'autre Ford. Mais hélas, dans l'ES5, l'Irlandais se faisait piéger dans le même virage que Colin McRae il y a vingt ans. C'était l'abandon, son quatrième suite à une faute en cinq courses...

Ott Tanak, le seul à signer deux meilleurs temps sur la journée, puis Sébastien Ogier auteur d'un gros scratch dans l'ES5 le relayaient en tête. Et c'est finalement l'Estonien qui avait le dernier mot en rentrant à l'assistance d'Auckland en leader avec 2 petits dixièmes d'avance sur la Yaris d'Elfyn Evans très à l'aise sur des routes devenues fort boueuses en raison de la pluie.

Privé de son aileron arrière arraché par une branche dans l'ES6, Sébastien Ogier s'accrochait à la troisième place à 6.7 de la première place, tandis que Kalle Rovanpera faisait mieux que de limiter les dégâts en ramenant sa Toyota au 4ème rang à 7.2 après s'être même offert un meilleur temps sous la drache dans l'ES6.

Les trois Toyota chassaient donc la Hyundai du leader Tanak.

Héros de la première spéciale du jour, Gus Greensmith avait chuté au 5ème rang à 43.8, 1.8 devant un Thierry Neuville pas en grande forme. Le Belge s'est payé un tête-à-queue dans l'ES3 et une belle frayeur dans la suivante. Il lui sera très difficile pour notre représentant de revenir sur le peloton de tête et de maintenir ses espoirs mathématiques d'être encore couronné.

Oliver Solberg pointant septième à 1.28.3, les seules chances de succès des Coréens reposent donc aujourd'hui sur Ott Tanak.

Reprise des hostilités ce soir à partir de 21h08