Francorchamps, le GP de Belgique, n’est pas au calendrier 2023

Francorchamps serait le premier remplaçant du GP de Chine s’il ne peut avoir lieu.

Olivier de Wilde
da8124db-c566-43c9-9289-457806cb2f98-U103121978305vIF-U103190036946MqG-482x260-U20281232417DBF-U20350868358pcC-363x390@DHCOMPACT-NAM.jpg
©Romain RIXHON

Si rien n’est encore définitif, Liberty Media avance sur les calendriers de la F1 2023. Comme on l’avait déjà annoncé, deux calendriers circulent. Nous avons eu l’occasion de parler avec une source ayant les deux versions sous les yeux. Sur la première de 24 courses, il n’est plus question de la Belgique, mais bien de deux nouvelles épreuves à Las Vegas et Kyalami en Afrique du Sud, mais aussi du retour de la Chine et du Qatar.

Sur la version B où figure toujours l'Afrique du Sud pourtant fort peu probable dès l'an prochain, la Chine toujours incertaine en raison de la pandémie (les organisateurs ont demandé à être placés en fin de saison pour augmenter leurs chances) est remplacée par la Belgique. Comme déjà annoncé, la date habituelle de Francorchamps fin août sera prise par Zandvoort, tandis que la seule date pour notre course serait dès lors non pas en juillet mais plutôt en septembre comme dernier GP européen, logiquement le 10 septembre.

Etrangement Kyalami figure en avril sur les deux calendriers, contrairement à la France sur aucun des deux. En cas d'annulation (si les travaux n'ont pu être réalisés à temps), il ne serait pas remplacé et la saison ne compterait que 23 rendez-vous.

On ignore quel "deadline" aurait été fixée aux Chinois pour décider si la F1 pourra revenir à Shanghai en 2023 ou pas.

On espère que Spa pourra saisir cette chance et prouver cette année qu’il mérite toujours sa place au championnat. Et pas uniquement parce que c’est le « plus beau circuit du monde » ou l’un des préférés des « fans et des pilotes ».