Rallye de Finlande: Tänak devant un surprenant Lappi, Thierry Neuville 7e

Thierry Neuville (Hyundai), en tête après la première spéciale jeudi, a régrogradé en 7e position.

Belga
 Thierry Neuville
Thierry Neuville ©Photo News

L’Estonien Ott Tänak (Hyundai) occupe vendredi soir la tête du rallye de Finlande à l’issue de la deuxième journée de la compétition, 8e épreuve du championnat du monde des rallyes WRC, devant le Finlandais que l’on n’attendait pas, Esapekka Lappi (Toyota).

L’actuel leader du championnat du monde, Kalle Rovanperä, n’était lui que 4e à quelque 21 secondes de Tänak alors qu’il était attendu plus proche de la tête pour son rallye national.

L’Estonien, champion du monde WRC en 2019 et déjà double vainqueur en Finlande (2018, 2019), s’est adjugé trois épreuves spéciales sur les huit disputées vendredi. L’une, la 5e, a été annulée pour raisons de sécurité.

"Je suis plutôt à plat et j’ai hâte d’être au lit", a confié Tänak à l’arrivée de la dernière spéciale de la journée, en s’inquiétant de la pression mise par Lappi.

Ce dernier, qui a remporté cette épreuve en 2017, ne comptait que 3,8 secondes de retard sur Tänak à la fin de cette 2e journée du rallye qui doit se conclure dimanche.

"Je conduis très bien pour le moment, très proprement et si je forçais plus je n’irais pas nécessairement plus vite", a-t-il confié après sa victoire dans la 8e spéciale. Il en a remporté au total vendredi quatre, soit une de plus que Tänak.

Le pilote de 31 ans ne court plus régulièrement en WRC depuis 2020 mais avait signé une 4e place l’an dernier ici en Finlande, déjà sur une Toyota. Il a été à nouveau invité cette année par l’écurie japonaise pour pallier l’absence de Sébastien Ogier, l’octuple champion du monde français qui ne participe plus qu’à quelques épreuves choisies.

Tänak et Lappi ont creusé l’écart sur le 3e, le Britannique Elfyn Evans (Toyota), qui se retrouvait jeudi soir à 19,3 secondes du leader avec Rovanperä juste derrière lui.

Thierry Neuville (Hyundai), actuel 2e du championnat du monde, ne semblait lui pas dans le rythme et ne pointait qu’en 7e position à 50,2 secondes de Tänak, dix secondes devant le Français Pierre-Louis Loubet (M-Sport Ford). 

Adrien Fourmeaux, l’autre Français engagé par M-Sport Ford en Finlande, a connu des ennuis mécaniques vendredi matin qui l’ont fait plonger au classement.

Le Suédois Oliver Solberg (Hyundai) est lui violemment sorti de piste dès la 2e épreuve spéciale et n’a pu repartir, sa voiture étant trop endommagée.

Justus Räikkönen, le neveu de l’ex-champion du monde F1 Kimi Räikkönen, engagé en WRC4 pour son premier rallye de championnat du monde à 17 ans, pointait en fin de journée à une méritoire 30e place, premier de sa catégorie.