Lewis Hamilton veut s’aligner au GP du Canada malgré son dos «douloureux et meurtri»

Lewis Hamilton ne veut manquer « pour rien au monde » le Grand Prix du Canada, programmé dimanche. Le Britannique l’a affirmé lundi, sur Instagram, au lendemain de « la course la plus douloureuse » de sa carrière en Azerbaïdjan.

Belga
 Le Britannique a souffert du dos pendant la course.
Le Britannique a souffert du dos pendant la course. ©AFP

Lewis Hamilton ne veut manquer « pour rien au monde » le Grand Prix du Canada, programmé dimanche. Le Britannique l’a affirmé lundi, sur Instagram, au lendemain de « la course la plus douloureuse » de sa carrière en Azerbaïdjan.

Hamilton s’est classé quatrième à Bakou lors de la 8e manche de la saison, remportée par le champion du monde néerlandais Max Verstappen. Le Britannique a souffert du dos pendant la course. Alors qu’il restait 22 tours, sur 51, il a exprimé sa douleur dans une communication radio avec son équipe, affirmant "mon dos est en train de me tuer". Après l’arrivée, Hamilton avait confié qu’il s’agissait de la course "la plus douloureuse et difficile" qu’il a jamais disputée.

Le patron de Mercedes Toto Wolff avait confirmé après le GP qu’il existait "certainement" une possibilité que le Britannique doive faire l’impasse sur le Canada. Stoffel Vandoorne, pilote réserve chez Mercedes, représente une option pour remplacer Hamilton. Le Britannique s’est cependant montré rassurant lundi.

"Mon dos est un peu douloureux et meurtri, mais rien de sérieux heureusement", a écrit le pilote Mercedes. Hamilton explique qu’après une nuit difficile, il a été soigné avec de l’acuponcture et de la kiné. "Il n’y a pas de meilleur moment pour se rassembler et nous le ferons. Je serai présent ce week-end, je ne manquerais ça pour rien au monde."