Agressé, Charles Leclerc se fait dérober une montre de 300.000 euros

Le pilote Ferrari a été attaqué lundi soir à Viareggio

Olivier de Wilde
Agressé, Charles Leclerc se fait dérober une montre de 300.000 euros

Quelques jours avant le premier Grand Prix européen devant se disputer dimanche à Imola, en Emilie Romagne, le leader du championnat du monde de Formule 1 Charles Leclerc s'est fait agresser, le lundi de Pâques, dans la station balnéaire toscane de Viareggio.

Selon l’agence de presse italienne ANSA, Leclerc était avec son entraîneur personnel à la marina de Viareggio lorsqu’un homme se faisant passer pour un fan et lui demandant une photo lui a ensuite arraché sa montre et s’est enfui.

La montre est la Richard Mille 67-02 personnalisée aux couleurs du drapeau de Monaco. Richard Mille est un des sponsors de la Scuderia en F1. Un prototype similaire a été vendu aux enchères l’année dernière pour 2 millions d’euros, mais on peut le trouver sur le marché pour environ 300.000 euros.

Le jeune pilote Ferrari de 24 ans a porté plainte auprès de la police locale qui est intervenue sur place pour entamer les premières investigations. Andrea Ferrari, l'entraîneur physique de Charles qui est originaire de Viareggio, a rendu l'incident public en postant sur Instagram une photo de l’endroit où le vol a eu lieu, une rue complètement sombre.

Charles Leclerc entamera vendredi les premiers essais en vue du GP d'Emilie Romagne où les vrais tifosis vont lui réserver un accueil royal. Le dernier succès d'une monoplace rouge à Imola date de 2006 avec Michael Schumacher.