Lewis Hamilton pénalisé, à Max Verstappen d’en profiter

Le pilote Mercedes rétrogradé de dix places suite à un changement de moteur. De quoi relancer le suspense sur le circuit d’Istanbul.

Olivier DE WILDE
Lewis Hamilton pénalisé, à Max Verstappen d’en profiter
Débarqué jeudi dans le paddock d’Istanbul, Lewis Hamilton sera rétrogradé de 10 places. ©Photo News

Il faudra sans doute attendre encore un peu avant d’assister à un nouveau duel rapproché entre les deux prétendants au titre, Lewis Hamilton et Max Verstappen.

Avec un pilote Red Bull renvoyé en fond de grille il y a deux semaines à Sotchi, les deux accrochés de la première chicane de Monza ne s’étaient retrouvés que sur les deux premières marches du podium.

En devançant son rival en Russie où il a décroché son centième succès en F1, le Britannique a repris la tête du championnat du monde pour deux petites unités. C’était déjà le quatrième changement de leadership de la saison. Et l’on se dit que cette bataille à couteaux tirés est très certainement loin d’être terminée.

Le Belgo-néerlandais pourrait d’ailleurs très bien reprendre les commandes dès ce dimanche au terme du seizième rendez-vous de la saison sur l’Istanbul Park.

Car si la Mercedes s’y sent peut-être plus à l’aise, du moins sur le sec, Lewis Hamilton a écopé d’une pénalité de dix places pour avoir changé pour la troisième fois de l’année de moteur à combustion interne (et non pas l’ensemble de la ‘Power Unit’, ce qui l’aurait renvoyé en fond de grille).

Si le Britannique se montre le plus rapide aujourd’hui à l’issue d’une qualification prévue entre 14h et 15h chez nous, cela signifie qu’il s’élancera donc onzième dimanche.

«On a préféré ne prendre aucun risque», a expliqué le champion en titre. «Car un abandon sur casse moteur serait synonyme de zéro pointé et impliquerait d’office une sanction pour le GP suivant. On a donc préféré assurer une seule petite pénalité sur un tracé où il est possible de doubler.»

Nul doute, en voyant les chronos signés vendredi lors des premiers essais libres, que le tatoué aux tenues vestimentaires de plus en plus extravagantes (il a débarqué en jupe jeudi) remontera sur le podium.

Mais si Max réussit à gravir la plus haute marche, il prendra pour la troisième fois la tête du classement. «Cette saison est l’une des plus passionnantes de l’histoire», a commenté l’ex-champion du monde 2009 Jenson Button à Nexten auto. ‘Il reste sept GP, il y a deux points d’écart et je serais bien incapable de dire qui va être sacré en fin d’année. Il s’agit de deux pilotes très différents, deux équipes fort différentes aussi, faisant que la hiérarchie change d’un circuit à l’autre. C’est passionnant.»

Pour Lewis Hamilton toutefois, Red Bull a la main : «Ils ont été meilleurs que nous en performances pures sur les dernières courses. Contrairement à eux qui continuent à évoluer, nous n’avons plus aucun développement. On ne fait qu’essayer d’optimaliser notre package. Cela ne s’annonce pas simple, mais je vais me battre jusqu’au bout pour décrocher ce 8e titre.»

Peut-être le dernier avant de devoir laisser la place à la nouvelle génération des Verstappen, Russell, Leclerc et Norris.