La Belgique perd de peu contre le champion d'Afrique et est éliminée du Mondial de Handball

Face à l'Egypte, championne d'Afrique en titre, les Red Wolves n'ont rien pu opposer d'autre que leur bonne volonté et l'envie de faire bonne impression, jeudi, lors de la première journée du Tour principal du Mondial de handball.

Belga
Egypt's pivot Ibrahim El Masry (L) and Belgium's left back Jeroen De Beule vie for the ball during the Men's World Handball Championship Group IV match between Egypt and Belgium in Malmo, Sweden, on January 19, 2023. (Photo by Johan Nilsson/TT / various sources / AFP) / Sweden OUT
Les Red Wolves n'ont pas démérité ©TT

L'efficacité offensive des Pharaons était impressionnante en première mi-temps mais en seconde période les Belges ont mieux joué et se sont inclinés avec les honneurs 33-28.

Par rapport au match contre le Bahreïn de mardi, le sélectionneur Yérime Sylla a procédé à deux changements, à savoir Yannick Glorieux, testé positif mais aussi suspendu pour le match contre l'Égypte après son exclusion de mardi, remplacé par Louis Delpire alors que Ilyas D'Hanis a pris la place de Pierre Brixhe.

Les Belges ouvraient rapidement le score après 44 secondes de jeu via Jeroen de Beule mais la réplique des Pharaons était immédiate. Après 5 minutes de jeu et le premier time out du coach belge, le score était déjà de 6-2 en faveur de l'adversaire. L'écart se stabilisait à 9-5 à la 10e, mais les Égyptiens étaient totalement décontractés et maîtres du jeu plus rapidement que les Danois ne l'ont été face aux Belges.

Les Belges ne déméritaient pas, à l'image de Nick Braun et Sébastien Danesi (4 buts chacun en première période) mais buttaient sur une défense solide et compacte à laquelle les Red Wolves devaient rendre taille, gabarit et mobilité. Le coach des Pharaons faisait tourner le banc en permanence en changeant régulièrement de système défensif, ce qui perturbait les Red Wolves. Yérime Sylla avait beau tout essayer, rien n'y faisait, les Pharaons se trouvaient sur du velours. La mi-temps était sifflée sur le score de 22-15.

Dans la première minute de la seconde période, l'écart prenait de l'ampleur, mais à la faveur d'une exclusion temporaire côté égyptien les Red Wolves se ressaisissaient et maintenaient une différence de sept unités. Les Belges semblaient mieux en jambes tandis que, dans la cage, Arthur Vanhove effectuait quelques arrêts de classe. En seconde période les Égyptiens ont quelque peu baissé le rythme et laissé plus d'espace en défense ce qui a permis aux Belges de faire jeu égal avec l'adversaire et revenir quelque peu au score (31-26) à cinq minutes du terme de la rencontre. Les Belges défendaient mieux et gênaient fortement les Pharaons qui rataient de plus en plus d'occasions. Au final, l'Egypte s'imposait 33-28.

Les Red Wolves sont battus mais ont laissé une bonne impression en seconde période, encourageant avant le match de samedi à 20h30 face à la Croatie, qui affronte le Danemark ce jeudi dans l'Arena de Malmö lors du dernier match de la journée.

Bloquée à 0 point dans ce Tour principal, la Belgique ne peut plus se qualifier pour les quarts de finale. L'Egypte est en tête du groupe avec 6 points.

Les deux premiers de chacun des quatre groupes avancent en quarts de finale.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...