Il y a 25 ans, le stade historique du RFC Liège était démoli à Rocourt

Ce lundi 28 février, cela fait 25 ans que le Stade Vélodrome de Rocourt a été rasé. Jugé trop vétuste, l’ancien stade du RFC Liège avait laissé place à un complexe cinématographique, au grand dam des supporters des "Sang et Marine".

Fl.G (avec R.V)
Il y a 25 ans, le stade historique du RFC Liège était démoli à Rocourt
Le stade Vélodrome de Rocourt, peu avant sa démolition en 1997. ©BELGA

Le mois de février est celui des anniversaires pour le RFC Liège. Fondé le 14 février 1892, le club liégeois a également vu son stade historique livré aux bulldozers le 28 février 1997: un souvenir très douloureux pour les fans du matricule 4.

25 ans après, effectuons un petit retour en arrière sur l’histoire de ce "temple du football".

Inauguré le 28 août 1921, le stade prend le nom du vice-président du club à la base de ce projet, Oscar Flesch, directeur du charbonnage d’Ans-Rocourt.

Conçu pour accueillir des compétitions de football et de cyclisme sur piste, il pouvait accueillir à l’époque 30.000 spectateurs, avec un record officiel de 47.000 spectateurs établi en 1954 lors d’un match de gala face au Spartak Moscou.

Durant 70 ans, c’est dans cette enceinte - rebaptisée Stade Jules Georges en 1986 - que le club écrira ses plus belles pages avec notamment deux titres de champion de Belgique (1952 et 1953).

Mais au début des années 90, l’état du stade se dégrade, en même temps que la situation sportive et financière du matricule 4. Durant la saison 1994-1995, alors que les "Sang et Marine" sont lanterne rouge de la division 1, des pylônes d’éclairage rouillés menacent de tomber. Le club se retrouve forcé de demander asile à Eupen et au Standard pour terminer la saison. Pas suffisant pour éviter la relégation en D2...

Faute de licence, le RFC Liège est même renvoyé en D3, où il prend le nom de RTFCL suite à une fusion (ratée) avec le club voisin du FC Tilleur.

 Une fois démoli, le stade a cédé sa place à un complexe cinématographique.
Une fois démoli, le stade a cédé sa place à un complexe cinématographique. ©BELGA

Le 28 février 1997, les travaux de démolition débutent dans le cadre du chantier du tout nouveau complexe cinématographique Kinépolis. Ce "hold-up légal" est vécu comme une trahison pour de nombreux supporters qui ne reconnaissent plus leur club.

Après plusieurs années de vaches maigres, un passage par le 4e niveau du foot belge et avoir trouvé refuge aux stades de Tilleur, Ans ou Seraing, le RFC Liège fait enfin son retour à Rocourt en 2015.

Aujourd’hui, 25 ans après la démolition de leur stade historique, les "Sang et Marine" sont loin de leurs soucis d’antan. Ils revivent en Nationale 1, où ils occupent la 2e place du classement derrière Dessel.