Le difficile apprentissage de Mano Van Onsem à Tubize

À 18 ans à peine, Mano Van Onsem est le plus jeune Tubizien sur la pelouse. Une première difficile chez les seniors.

Romain Izzard
Le difficile apprentissage de Mano Van Onsem à Tubize
Mano Van Onsem (troisième en partant de la droite) joue à Tubize depuis ses 13 ans. ©Fred Moisse

Faute de pouvoir recruter comme bon leur semble, les Tubiziens font confiance à leur classe biberon. Mano Van Onsem, 18 ans et formé à Tubize depuis ses 13 ans, est l'un de ces Sang et Or qui a été propulsé de l'équipe réserve à la première cette saison. Et encore, avec seulement trois titularisations en championnat, il doit batailler pour grappiller des minutes. Ce samedi, lors de la défaite face à Heist (0-2), il était titulaire sur le flanc droit de l'attaque. Avec un peu plus de réussite, son contre, manqué par la suite par El Omari, aurait pu mettre Tubize devant. «Ça aurait été un tout autre match, nous confie-t-il. On s'est bien battu, mais ce sont toujours les buts qui comptent au final.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.

Sports

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...