Le RFC Liégeois introduit un recours à la CBAS contre l’octroi d’une licence à Châtelet

Le Royal Football Club Liégeois a annoncé mercredi dans un communiqué de presse que, conformément au règlement applicable, il introduit un recours à la Cour Belge d’Arbitrage pour le sport (CBAS) contre la décision de l’Union belge de football (URBSFA) d’accorder une licence au club de Châtelet.

Le RFC Liégeois introduit un recours à la CBAS contre l’octroi d’une licence à Châtelet
Dans la brume des licences, le RFC Liège tente donc d’écarter Châtelet de la montée. ©BELGAIMAGE

«Tout en reconnaissant loyalement que le club de Châtelet a remporté le titre de champion en division 2 amateurs, et sans aucune animosité à son égard, le Royal Football Club Liégeois entend faire usage du recours organisé par le règlement de l’Union belge afin de faire vérifier, dans l’intérêt de tous les clubs concernés et de la loyauté des compétitions, si les conditions d’octroi des licences ont été appliquées de façon tout à la fois cohérente, respectueuse de l’esprit du règlement, et respectueuse du contexte légal dans lequel doivent évoluer les clubs de football», peut-on lire dans un communiqué du club.

«Dans le même souci de loyauté, le Football Club Liégeois s’abstiendra de tout commentaire sur le contenu du dossier, et de toute parole qui pourrait s’avérer blessante pour tout club concerné», conclut le communiqué du RFCL, vice-champion et contraint de passer par l’interminable Tour final (un seul montant après 6 matches) pour obtenir une éventuelle promotion.

Mercredi l’Union Belge avait accordé au club champion de la série (francophone) Châtelet, la licence pour évoluer en D1 amateurs la saison prochaine. L’Olympic (3e) qui participera comme Liège au Tour final a également reçu le précieux sésame que La Louvière, 4e, possédait déjà depuis le mois passé.

Ce que contesterait Liège, dont les intérêts sont défendus par Maître Gregory Ernes, c’est le non paiement par Châtelet à l’ONSS pour ses joueurs, bénévoles selon lui. L’Union belge affirme de son côté qu’il ne lui revient pas, mais au fisc, de vérifier. Pour Maître Ernes, interviewé dans La Meuse, l’URBSFA devrait au minimum expliquer clairement si à l’inverse de certains clubs, d’autres ne seraient effectivement pas tenus de faire des versements à l’ONSS.

Football : Les directs du jour

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...