"Lukaku a plombé les Blues": après le transfert du Diable rouge, Chelsea galère pour vendre

Romelu Lukaku n'a pas aidé les dirigeants londoniens après son départ au rabais.

Gilles Joinau
"Lukaku a plombé les Blues": après le transfert du Diable rouge, Chelsea galère pour vendre

Un coup de maître. Voilà comment l'on pourrait définir l'opération de l'Inter Milan avec le retour de Romelu Lukaku en Italie. Vendu 115 millions d'euros il y a un an, le Diable rouge a retrouvé les Nerazzurri contre un prêt estimé à 8 millions d'euros. Si le Belge parvient à se relancer, les dirigeants lombards devraient négocier un éventuel prix de rachat. Une chose est certaine si ce cas de figure se confirme: ils payeront une somme bien moins élevée et qui n'ira pas jusqu'aux trois chiffres.

Selon The Athletic, cette vente "plombe" tout le marché des Londoniens. Selon le média, Big Rom' a ouvert la boîte de pandore. Et Chelsea a fortement perdu de son poids pour vendre des joueurs depuis qu'ils ont accepté un deal où le club semble être le seul grand perdant. Du coup, les autres écuries européennes essayent de profiter de cette situation. Objectif: racheter certains éléments à un prix défiant toute concurrence. Ce qui frustre Chelsea qui espérait plus sur le marché et qui se retrouve donc avec une manne financière moins conséquente pour construire un effectif de qualité.

Certains joueurs devraient tout de même ramener des sous à Stamford Bridge. À l'image de Timo Werner. L'Allemand, qui a inscrit 23 buts et 21 offrandes en 89 matchs, n'a pas tout à fait convaincu. Selon Sky, il devrait retourner à Leipzig contre un chèque de 30 millions d'euros hors bonus. Une opération où Chelsea est une nouvelle fois perdant après avoir recruté l'ancien bomber 53 millions d'euros il y a deux ans. D'autant plus qu'il ne sera pas facile d'amener un joueur de cette qualité à un prix aussi bas.

Autre exemple? Hakim Ziyech. Acheté pour 40 millions d'euros en même temps que le numéro 9, le Marocain pourrait partir pour moins de la moitié. Et que dire des départs gratuits des éléments en fin de contrat comme Rüdiger et Christensen. À eux deux, les défenseurs représentent un manque à gagner évalué à 75 millions d'euros par Transfermarkt.

D'autres joueurs sont évidemment concernés comme Kepa Arrizabalaga, Kenedy ou encore Michy Batshuayi. Si Chelsea ne parvient pas à vendre aussi bien, l'effet Lukaku semble être donc bien réel. Ces ventes correspondent également à une logique de marché car ces différents joueurs ne sont pas parvenus à convaincre sur les pelouses de Premier League.

"Todd Boehly veut jouer à Football Manager"

Dans le sens des arrivées, Chelsea ne lésine pas en revanche. Les dirigeants n'ont pas hésité à casser leur tirelire pour Raheem Sterling, qui n'était plus un indiscutable à City (56 millions), et pour Koulibaly (38 millions) qui, s'il reste l'un des meilleurs défenseurs centraux au monde, a 31 ans aujourd'hui. La semaine dernière, Tuchel a également coiffé Manchester City au poteau pour Marc Cucurella. Prix de l'opération: 65 millions d'euros.

Après l'achat de l'Espagnol de Brighton, les critiques ont fusé. Pour beaucoup, le prix mis sur la table par les Blues est hors marché. "On dirait que Todd Boehly veut jouer à Football Manager", a commencé l'ancienne légende Gary Neville dans The Overlap sur Sky. "Il se pavane et réalise des 'panic buy'. Jamais il n'aurait eu cette pression s'il avait gardé les joueurs qui étaient là avant." Pour l'ancien Red Devils, il est très difficile de comprendre la ligne directrice du dirigeant. "Depuis quelques jours, ils suivent Frenkie De Jong. J'ai l'impression que l'Américain veut faire des transferts parce qu'il doit faire quelque chose et qu'il a la pression."

Après ces critiques assez virulentes, le coach allemand a tenu à défendre son nouveau propriétaire. "Paniquer? Non. Je décrirais plutôt ça comme un travail super dur, un apprentissage sur le tas aussi", a commencé Tuchel avant la victoire contre Everton ce week-end. "C'est un nouveau propriétaire. Entrer sur le marché des transferts est l'une des choses les plus difficiles que vous puissiez faire. Je n'ai que le plus grand respect et des compliments à faire à Todd (Boehly) et Behdad Eghbali. Je ne sais pas quand ils dorment. Peut-être qu'ils ne dorment jamais."

Malgré ces énormes dépenses déjà réalisées, Chelsea ne compte pas s'arrêter là. Le Times a déjà annoncé que le club avait déposé plus de 80 millions d'euros pour Wesley Fofana, le défenseur de Leicester City. Cet été, le club a déjà dépensé pour 185 millions d'euros pour... 8 millions de vente. Tout porte donc à croire que les Blues vont exploser leur record d'achat qui s'élevait à 200 briques en 2020. Et Romelu Lukaku n'est pas étranger à cette situation.