Chelsea commence à regretter d'avoir prêté Lukaku: "Cette équipe est-elle meilleure sans lui?"

Romelu Lukaku parti, l'attaque des Blues est bien démunie. D'autant plus que ni Aubameyang, ni Sterling ne font mieux que lui.

Gilles Joinau
 Romelu Lukaku veut prendre sa revanche sur la finale de la Coupe de la ligue face aux Reds.
Romelu Lukaku ©AFP 

Big Rom' sait ce qu'il veut. Ce dimanche, il a donné une interview pour le média Sky. En plus d'expliquer son envie de voir Thierry Henry entraîner les Diables rouges, il a également évoqué son avenir. Et pour lui pas de doute: il se trouve en Italie. ”Les gens savent ce que je veux", avait-il commencé. "Maintenant, je dois faire le nécessaire pour que l’Inter gagne et on verra après. (...) Je suis bien à l’Inter, il y a l’ambition de continuer à grandir : je veux rester ici et faire les choses bien. Ensuite, nous parlerons à Chelsea et nous espérons trouver une solution.”

Pour l'attaquant, un retour en Premier League n'est absolument pas la priorité. Pourtant, certains consultants assurent que Chelsea peut regretter d'avoir prêté l'attaquant. Ce dimanche, les Blues n'ont pu faire mieux qu'un match nul contre Nottingham Forest (1-1). Un très mauvais résultat face à un candidat à la descente. Mais c'est surtout la manière qui inquiète.

Avec 20 goals marqués en 16 rencontres, les Blues manquent clairement d'efficacité devant. Huitièmes en championnat, ils ont notamment fait trembler deux fois moins les filets que le leader Arsenal. Un véritable problème selon Graeme Souness. "Lukaku et Werner ne se sont pas couverts de gloires. Mais Chelsea est-elle une meilleure équipe sans ces deux joueurs?", questionne le célèbre consultant pour Sky. "Tous ceux qui prenaient les décisions sont partis. De Petr Cech à Thomas Tuchel. Todd Boehly est seul à bord et s'annonce comme le nouveau directeur sportif."

Le futur sélectionneur, son avenir, sa blessure, sa saison : Romelu Lukaku déballe tout pour débuter 2023

Numériquement, Sterling et Aubameyang ont remplacé le Diable et l'Allemand. Les deux attaquants ne répondent pas trop aux attentes pour le moment et ont inscrit quatre goals chacun depuis le début de la saison. Malgré ces faibles statistiques, ils se partagent le titre de meilleur buteur du club. "Cette équipe n'est pas équipée pour gagner de gros matchs de football dans une ligue très exigeante car elle n'a pas d'attaquants. City a +28 de différence de buts, Arsenal +26 et Chelsea +2. Cette seule statistique vous indique où ils ont besoin d'aide."

Pour le consultant, le mercato a été très mal géré cet été. "Si vous perdez deux attaquants et que vous dépensez plus de 270 millions de livres sterling pour des défenseurs, on voit vite vers où se dirige votre football. Maintenant, la priorité est de se renforcer en attaque. Je pense que Graham Potter a besoin d'aide. J'espère que lui et Boehly vont se mettre à table pour discuter des souhaits de l'entraîneur."

Sky Sports
Sky Sports ©Sky Sports

"Ce n'est pas le seul problème"

Assis à côté de lui, Jimmy Floyd Hasselbaink a également donné son avis sur la question. "Je ne pense pas que ce soit le seul problème", a-t-il rétorqué. "Ce ne sont pas seulement les attaquants qui marquent des buts. Les milieux de terrain peuvent aussi prendre cette responsabilité. Ils ne créent pas assez d'occasions."

Pour l'ex-attaquant de Stamford Bridge, le club a aussi joué de malchance avec les blessures. "Ils ont perdu des joueurs importants comme Reece James, N'Golo Kante, Ben Chilwell... Tout cela pèse. Graham Pottter a besoin de temps. Il n'en a pas eu pour façonner cette équipe. Par contre, Chelsea ne peut pas connaître une année sans Ligue des champions."

Pourtant, Chelsea se situe à sept points de Manchester United à la quatrième place. En dix rencontres de Premier League, Potter a gagné quatre fois pour trois nuls et autant de défaites. Un bilan de 1,5 point pris peu flatteur. Même si ses statistiques s'améliorent lorsque l'on prend toutes les rencontres qu'il a dirigées (1,75 point par match). Lors de son passage, Thomas Tuchel avait lui un bilan de... 2,07 points pris.

En d'autres termes, la situation est urgente. Du coup, Graham Potter pourrait-il prendre la porte? "Nous ne sommes plus dans la période Abramovitch", tempère Jamie Redknapp, lui aussi présent avec les deux autres consultants. "Pendant cette période, les entraîneurs subissaient une énorme pression. L'an prochain sera crucial. Il va y avoir beaucoup de changements avec Jorginho qui est en fin de contrat ou Kanté qui ne sait pas encore s'il va rester. Potter aura besoin de temps."

Sports

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...