Roberto Martinez n'aura connu qu'un seul grand succès en 76 mois

Tout au long de son mandat, Roberto Martinez nous aura fait penser qu’on pouvait devenir champion du monde. Le bilan est maigre.

Yves Taildeman
 Roberto Martinez est resté positif jusqu’au dernier coup de sifflet de son dernier match.
Roberto Martinez est resté positif jusqu’au dernier coup de sifflet de son dernier match. ©BELGA

Roberto Martinez ne rejoindra pas Raymond Goethals sur le podium des entraîneurs fédéraux des Diables rouges faisant le plus longtemps fonction. Son ère se termine après six ans et quatre mois. Tout au long de ces 76 mois, il aura fait rêver le peuple de médailles d’or. En vain. On a dû se contenter d’une seule couleur : le bronze.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.

Sports

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...