« Nous aurions vu la vraie Belgique dans le tableau final » estime Roberto Martinez après l’élimination des Diables face à la Croatie au Qatar (vidéo)

Le désormais ancien sélectionneur de la Belgique estime que son équipe aurait montré un autre visage après les poules lors de la Coupe du Monde 2022.

Belga
 L’ancien sélectionneur des Diables regrette cette élimination prématurée.
L’ancien sélectionneur des Diables regrette cette élimination prématurée. ©Photo News

Malgré un match au contenu plus abouti que les deux premiers, la Belgique a vu son parcours au Mondial 2022 se ponctuer par un partage vierge contre la Croatie (0-0), jeudi. Les Diables Rouges, troisièmes du groupe F, ne verront pas les huitièmes de finale au Qatar.

Roberto Martinez, après avoir annoncé son départ de l’équipe nationale, a estimé que la cause de l’élimination belge résidait notamment dans son revers face au Maroc, jeudi lors de la 2e journée. "Ce match a été une vraie déception, nous n’étions pas nous-mêmes", a dit le Catalan en conférence de presse.

"Aujourd’hui (jeudi, ndlr), nous avons montré notre vrai visage. Nous avons d’abord frustré les Croates en première mi-temps puis, après la pause, nous sommes devenus dominateurs sur le plan physique, proposant plus de mouvements avec et sans le ballon. Nous avons bien fini ce match, parvenant à nous créer beaucoup d’occasions", a expliqué Martinez. "J’ai vu des joueurs combatifs et qui y sont allés avec leur cœur. Cela nous avait manqué lors des deux premiers matchs. Mais c’est la Coupe du monde et vous n’avez de marge d’erreur."

Les Diables Rouges, ainsi qu’une partie de la presse belge, quitteront le Qatar vendredi pour rejoindre la Belgique. "J’ai le sentiment que nous n’avons joué qu’un match. Lors des deux premiers, nous avons eu peur de perdre et cela a affecté nos performances. Aujourd’hui, j’ai trouvé que nous étions supérieurs à la Croatie. Nous aurions vu la vraie Belgique dans le tableau final", a estimé Martinez.

Coutumier du fait, Martinez a réservé une petite surprise aux observateurs, qui ont vu la Belgique débuter avec une défense à quatre et sans véritable attaquant de pointe, Romelu Lukaku n’étant visiblement pas capable de disputer un match entier. "Si vous commencez et que vous faites sortir ‘Rom’, votre adversaire pousse un ouf de soulagement. C’est pour ça que nous avons décidé de le faire monter. Il lui a simplement manqué du rythme et de l’efficacité. J’étais satisfait par Dries Mertens et Leandro Trossard en première mi-temps, nous avons eu des occasions. Nous aurions pu l’emporter avec trois buts d’écart. Eden n’était pas totalement prêt à jouer et vous ne pouvez pas prendre de risque dans un match essentiel comme celui-là. Nous avions un plan pour qu’il arrive en forme dans le tableau final et il fallait être prudent."

Sports

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...