Les Diables éliminés : les larmes de Lukaku résument tout

L’attaquant, entré à la mi-temps, a eu le but de la qualification au bout du pied à trois reprises. Aussi frustrant que décevant.

Maxime Jacques
 Thierry Henry a réconforté, comme il a pu, le numéro 9 belge.
Thierry Henry a réconforté, comme il a pu, le numéro 9 belge. ©BELGA 

La scène vaut mieux que de longs discours. Après le coup de sifflet final de Croatie-Belgique (0-0), Romelu Lukaku a directement mis son maillot sur son visage. Pour cacher ses larmes. En détresse, il a été consolé par Thierry Henry, qui l’a chaleureusement pris dans ses bras. Un peu comme un papa. Une image forte. Quelques instants plus tard, ce sont Lieven Maesschalk (physiothérapeute) et Johan Gerets (coach physique) qui ont tenté de remonter le moral du colosse, avec qui ils ont beaucoup bossé à sa remise sur pied, ces derniers jours. C’est ensuite Youri Tielemans qui a eu une attention sur l’attaquant, assis sur le banc, le regard vide. Un banc dont il venait d’exploser le plexiglas d’un poing rageur.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.

Sports

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...