Stéphane Pauwels tacle Roberto Martinez: «C'est un loser!»

Invité sur LN24, hier mardi soir, Stéphane Pauwels, l’ancien chroniqueur sportif de la RTBF et de RTL-TVI n’y a pas été de main morte avec Roberto Martinez, l’entraîneur des Diables rouges.

La Rédaction de L'Avenir

Alors que la Belgique s’apprête à jouer son match couperet contre la Croatie au Mondial 2022, Stéphane Pauwels, ex-chroniqueur sportif sur les chaînes belges, se montre pessimiste pour la suite de la compétition des Diables rouges.

« On va sortir. Les Croates sont plus forts que nous », a-t-il résumé sur le plateau des « Visiteurs du soir » sur LN24. « Le problème de Martinez, c’est qu’il pensait jouer le troisième match pour du beurre. Mais (le Mondial, NDLR) ce n’est pas le monopoly. Les Croates doivent gagner pour se qualifier : vous pensez qu’ils vont lâcher le morceau ? Vous avez vu leur défense. Et maintenant, on va mettre la pression sur Lukaku pour gagner le match. Mais les Croates, ils en ont vu d’autres… »

S’il a du respect pour Eden Hazard, Thibaut Courtois et Kevin De Bruyne, Stéphane Pauwels en a donc beaucoup moins pour le sélectionneur fédéral. Selon le Mouscronnois d’origine, condamné en 2020 à une peine de trente mois avec sursis pour un vol avec violence et une détention de drogue, Roberto Martinez est un « loser ».

« Tu as les entraîneurs qui anticipent comme Enrique en Espagne ou Deschamps en France. Et tu as Martinez qui n’anticipe jamais rien et qui subit, explique l’invité de LN24. Il a eu un facteur chance (au Mondial 2018, en Russie, NDLR) sur lequel il surfe depuis quatre ans, mais il a perdu deux fois contre les Français et deux fois contre les Italiens depuis lors. »

Martinez pointe du doigt "les médias qui préfèrent produire des fake news au lieu de soutenir l'équipe belge la plus talentueuse de l'histoire"

Selon Stéphane Pauwels, l’entraîneur des Diables rouges est « surcoté » par des médias qui l’ont « fait passer pour un phénomène ». « Et ce qui me dérange, c’est cette obstination à jouer à trois derrière alors que tous les connaisseurs de football ont bien vu qu’il fallait jouer à quatre, et qu’on a des joueurs pour cela, comme Wout Faes et Arthur Theate, poursuit l’ancien présentateur des « Orages de la vie ». Ça me fait rire quand on dit qu’il (Roberto Martinez, NDLR) a bien fait de prendre Amadou Onana. Mais ça fait deux ans qu’Onana casse la baraque à Lille. Il s’y est pris à la dernière minute encore […] Et les joueurs eux-mêmes se rendent compte qu’il est court tactiquement. »

Pas encore reconduit par l’Union belge, Roberto Martinez - « qui a été payé grassement pour ne jamais rien gagner avec une génération dorée, ne pas parler un mot de français et endormir tout le monde pour avoir les pleins pouvoirs » - doit être remplacé, estime encore Stéphane Pauwels. Pas par Thierry Henry « qui se cache sur le banc » mais par « un Belge qui connaît notre football » comme « Michel Preud’Homme ou Hein Vanhaezebrouck ». Mais pas Marc Wilmots qu’il a aimé « pour son envie de bien faire » mais qui est à l’origine de trop d’errements tactiques à son goût.

Sports

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...