Roberto Martinez répond aux critiques : “Je prends entre 20 et 25 décisions par jour, il peut arriver que je me trompe”

Roberto Martinez ne baisse pas les armes. Il croit encore en une Coupe du monde réussie et c’est ce qu’il a voulu faire passer comme message, lundi, quand on l’a confronté aux 6 grandes critiques qu’on peut formuler.

Christophe Franken, envoyé spécial au Qatar
Belgium's head coach Roberto Martinez talks to Belgium's Leandro Trossard during a soccer game between Belgium's national team the Red Devils and Morocco, in Group F of the FIFA 2022 World Cup in Al Thumama Stadium, Doha, State of Qatar on Sunday 27 November 2022.
BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR
Roberto Martinez répond aux critiques, notamment sur ses changements.

S’il était un joueur de tennis, Roberto Martinez serait plus Novak Djokovic que Rafael Nadal, malgré ce qu’indique son passeport. Plus le genre à tout remettre patiemment qu’à attaquer. Lundi après-midi, il a répondu aux nombreuses questions des journalistes en restant calme et même souriant. Loin du pessimisme qui s’est installé autour de l’équipe nationale depuis le début du tournoi. Et plus encore depuis le revers contre le Maroc dimanche. On l’a confronté aux six critiques qu’on peut lui faire. Et il a tout remis dans le court, sans jamais s’énerver.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.

Sports

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...