200 milliards pour partir à la mi-temps : il n’y a pas que sur le terrain que le Qatar a loupé l’ouverture de sa Coupe du monde

On a assisté, depuis le stade Al Bayt, à la rencontre d’ouverture du Mondial 2022 entre le Qatar et l’Équateur, ce dimanche. Et il faut bien l’avouer : l’ambiance était assez loin de celle d’un match habituel de Coupe du monde. Entre folklore local, discours convenus et supporters partis à la mi-temps, c’était très spécial.

Maxime Jacques, envoyé spécial au Qatar

Il était écrit que ce Qatar – Équateur ne donnerait pas lieu à un incroyable spectacle, sur le terrain. L’affiche footballistique n’avait rien d’emballant, entre deux nations qu’on ne devrait pas retrouver au prochain tour. Mais malgré tout, on pensait quand même s’amuser un peu car un match d’ouverture de Coupe du monde, et tout ce qu’il implique autour, cela reste un moment spécial. "Spécial", c’est d’ailleurs le meilleur terme pour résumer la soirée que nous avons vécue.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.

COUPE DU MONDE