Le Mondial de Romelu Lukaku en danger? S'il n'est pas prêt pour un des matches des poules, ce sera sans lui

L’attaquant de l’Inter Milan, touché à l’ischio-jambier gauche, pourrait manquer la Coupe du monde. Une décision sera prise jeudi, à 10h.

Frédéric Bleus
 Romelu Lukaku est monté au jeu contre la Sampdoria.
Romelu Lukaku avec le maillot de l'Inter Milan. ©Photo News

Roberto Martinez va dévoiler, ce jeudi à midi, sa liste des 26 joueurs sélectionnés pour la Coupe du monde. Le sélectionneur a encore quelques arbitrages à effectuer, mais il a surtout un gros point d’interrogation qui n’est toujours pas levé, et le sera deux heures avant sa prise de parole.

Martinez, en concertation avec son staff médical, prendra en effet la décision d’emmener, ou non, Romelu Lukaku au Qatar après une dernière réunion. L’attaquant de l’Inter Milan traîne une blessure à l’ischio-jambier gauche depuis la fin du mois d’août, et une rechute, au début du mois de novembre, a fait naître de sérieux doutes.

En clair, et comme il l’a expliqué au journal L’Equipe, Martinez attend de savoir, de son staff médical, si Romelu Lukaku est capable de jouer au moins un des trois matchs de la phase de poule. “Pour le moment, il n’est pas apte à jouer. Il est entre les mains des médecins. S’il est apte à participer à l’un des trois premiers rendez-vous, c’est un joueur dont nous avons besoin dans notre équipe. S’il ne peut pas, il ne sera pas retenu. Nous travaillons au jour le jour. Au moment où je vous parle, c’est totalement une décision médicale.

Dans un premier temps, il était question de récupérer le meilleur buteur de l’histoire de la Belgique pour le match contre le Maroc, le deuxième de la phase de poule après celui contre le Canada. Il est désormais question d’une participation, ou non, tout court.

Le chrono est donc enclenché, à l’image de ce qui avait été fait avec Vincent Kompany lors de la Coupe du monde 2018. Le défenseur central, qui souffrait de la même blessure que Lukaku, était arrivé très incertain au début du tournoi. Il avait finalement intégré la liste des 23 et avait joué le dernier quart d’heure du troisième match de poule contre l’Angleterre. On connaît la suite, Kompany avait repris sa place en défense centrale jusqu’au match pour la troisième place.

L’histoire pourra-t-elle se répéter pour Lukaku ? La décision qui sera prise ce jeudi matin va en tout cas conditionner une bonne partie de l’évolution de la Belgique à la Coupe du monde.

COUPE DU MONDE