Simon Mignolet: «On a pris le temps de réfléchir chacun de notre côté»

Simon Mignolet ne gardera pas un souvenir impérissable de sa 33e apparition dans le but des Diables Rouges, vendredi lors de la défaite contre les Pays-Bas (1-4).

Belga
 Lundi après-midi, les Diables n’avaient pas encore eu l’occasion de parler tous ensemble du revers concédé contre les Oranje.
Lundi après-midi, les Diables n’avaient pas encore eu l’occasion de parler tous ensemble du revers concédé contre les Oranje. ©Photo News

"Nous n’avons pas été à la hauteur, nous avons créé trop peu d’occasions. Nous allons regarder les images et voir ce qu’on peut améliorer. Il faudra répondre ensemble sur le terrain contre la Pologne", a lancé le gardien du Club de Bruges lundi en conférence de presse, à deux jours de la 2e journée de la Ligue des Nations.

Lundi après-midi, les Diables n’avaient pas encore eu l’occasion de parler tous ensemble du revers concédé lors de cette journée inaugurale dans le groupe A4. "Après le match, nous avons pris le temps de réfléchir chacun de notre côté. En tant que groupe, nous pouvons apprendre énormément de choses en vue du Mondial. Nous devons tirer les leçons collectives de cette défaite", a estimé le portier de 34 ans, qui a balayé d’un revers de manche les théories qui font état d’un manque de motivation en fin de saison.

"Une fois que le match démarre, il n’est plus jamais question d’un manque d’envie, surtout quand on porte le maillot de l’équipe nationale. On ne pense plus aux minutes jouées pendant la saison par exemple. Même si ce n’est pas évident de jouer quatre matches en fin de saison, ce n’est pas une excuse", a ajouté celui qui a encaissé pour la première fois quatre buts dans un même match international.

Mercredi, les troupes de Roberto Martinez devront se reprendre face à la Pologne si elles veulent encore pouvoir prétendre à la première place, qualificative pour le Final Four. D’autant plus que les "aigles blancs" ont bien débuté leur campagne en s’imposant 2-1 contre le pays de Galles. Pour signer un bon résultat, la défense belge devra museler Robert Lewandowski, 50 buts en 45 matches avec le Bayern Munich cette saison. "Il faudra trouver une solution collective mais c’est clair qu’il ne faudra pas lui laisser trop d’occasions", a ponctué Mignolet.