Kevin De Bruyne décisif pour le titre de Manchester City: «Mon meilleur assist» (vidéo)

Kevin De Bruyne et Manchester City ont remporté le titre au terme d’une dernière journée de folie.

Louis Janssen
 Le Gantois a été élu meilleur joueur de Premier League.
Le Gantois a été élu meilleur joueur de Premier League. ©afp

À croire que le scénario a été écrit par des marchands de défibrillateurs. Des ongles ont été rongés en tribunes, des cordes vocales désabusées sur les bancs. Tant à l’Etihad Stadium, qu’à Anfield. Pour que, au final, l’issue la plus probable voie le jour. Mais en Premier League, la tradition veut qu’on fasse vivre aux supporters un incomparable ascenseur émotionnel.

Réalistes avant le coup d’envoi, les Reds ont finalement cru pendant 81 minutes qu’Aston Villa, coaché par Steven Gerrard, réaliserait l’impossible à Manchester City. Les hommes de Jürgen Klopp, longtemps accrochés par les Wolves de Leander Dendoncker, étaient pendant un moment à un but d’un statut de champion virtuel. Mais ils n’ont finalement jamais endossé un tel rôle puisqu’avant même qu’ils ne prennent l’avantage de leur côté, les Citizens ont effectué une incroyable et inoubliable remontée. Menée 0-2 jusqu’à la 76e face aux Villains, la bande à Kevin De Bruyne a complètement inversé la tendance en l’espace de cinq minutes à peine. Cinq minutes qui resteront à jamais gravées dans la mémoire collective des fans, des joueurs et du staff mancuniens puisqu’elles confèrent au club le huitième titre de son histoire, le sixième depuis 2012 et le quatrième auquel De Bruyne aura largement participé. Le Diable égale ainsi le bilan comptable de Vincent Kompany.

S’il a moins brillé qu’à son habitude, KDB aura délivré l’assist pour le but victorieux de Gündogan, après que l’Allemand ait déjà réduit l’écart et que Rodri ait égalisé. "Ma passe décisive? La meilleure de ma carrière, a confié le Gantois. Nous sommes si fiers car nous avons été poussés jusqu’au bout par Liverpool. Il faut être excellents tout le temps."

Samedi, KDB a été élu meilleur joueur de la saison; le lendemain il est champion

Le succès des Reds n’a finalement servi à rien, mais Divock Origi (absent de la feuille de match, mais l’objet d’une haie d’honneur vu son départ) et compagnie auront tout de même l’occasion de se consoler dès ce samedi. Encore faudra-t-il tromper Thibaut Courtois pour venir à bout du Real Madrid en finale de la Ligue des champions.

Bien qu’ils nourrissent toujours des regrets de ne pas être de la partie à Paris ce samedi, les Sky Blues ont fini par percevoir leur dû. Les troupes de Pep Guardiola, auteures d’une campagne exceptionnelle, sont passées tout près d’une saison blanche. Au coup de sifflet final, le soulagement était de mise. L’invasion du terrain par plusieurs milliers de supporters en a été la plus belle illustration. Embrassé et adulé, De Bruyne – fraîchement élu joueur de la saison de Premier League – a même dû être escorté à l’abri par les stewards. Avant que la fête ne puisse vraiment commencer…