Nouvelle soirée en enfer pour Romelu Lukaku: "De plus en plus de mal à voir une fin heureuse entre lui et Chelsea"

Les médias ont fait le même constat au sujet de la prestation de Romelu Lukaku contre Arsenal: insuffisant.

Gilles Joinau
Nouvelle soirée en enfer pour Romelu Lukaku: "De plus en plus de mal à voir une fin heureuse entre lui et Chelsea"

Cela aurait pu être sa soirée. Finalement, il ne s'agit que d'une nouvelle nuit au bout de l'ennui. Face à Arsenal (2-4) , il était difficile de passer à côté du spleen de Romelu Lukaku . Motivé par Thomas Tuchel avant la rencontre, l'attaquant belge a été fantomatique. Encore, serait-on tenté d'écrire.

Et cette prestation a forcément été analysée par les médias anglais. "C'était l'occasion de remettre sa carrière à Chelsea sur les bons rails. Tuchel avait annoncé qu'il aurait une heure de jeu. On a surtout eu l'impression qu'il était impatient de sortir le Belge une fois que l'horloge allait atteindre les 60 minutes. Un seul tir, hors cadre sur toute la soirée", note l'Evening Standard avec la note de 5.

Même son de cloche du côté de l'Express qui lui colle un 4/10: "Il est encombrant pour Chelsea et a eu du mal à s'impliquer jusqu'à un très bref moment en seconde période. Finalement, il n'a pas réussi à profiter de sa première titularisation en PL depuis qu'il n'avait touché que sept fois la balle contre Palace en février."

"La prestation de Lukaku n'est pas assez bonne pour Chelsea"

Après la rencontre, les langues se sont déliées. Sur le plateau de Sky, Jimmy Floyd Hasselbaink a eu des mots très durs envers le Diable rouge. "Je pense que Tuchel est très déçu", a-t-il commencé. "Un entraîneur n'abandonne jamais ses joueurs. Mais je crois surtout qu'il ne veut pas être trop critique envers les individus pour ne pas les perdre, même si sa déception est totale."

Avec cette phrase, l'ancien attaquant des Blues ne visait pas uniquement le joueur formé à Nerpeede. "Lukaku, Christensen, Sarr et Alonso n'étaient pas assez bons pour une équipe de Chelsea. Ou pour une équipe qui doit se battre pour gagner la Premier League. Ok, ils ne sont plus titulaires. Mais vous devez au moins jouer pour votre fierté", a déclaré le Néerlandais.

Hasselbaink a surtout décelé un problème mental chez l'ancien de l'Inter Milan. "Ce n'est pas sa meilleure saison. Mais il a enfin une opportunité de montrer qu'il est l'homme de la situation. Si tu le veux vraiment, montre-le! Monte sur le terrain avec une énorme envie! Mais personne ne l'a vu chez Lukaku. Je ne dis pas que tout est de sa faute mais il doit tout de même démontrer plus de choses."

Un avenir toujours en question

Forcément, l'ombre de Kai Havertz, l'habituel titulaire, a refait surface. Sky Sports avait notamment sorti un tableau afin de comparer l'équipe de Chelsea lorsque l'un ou l'autre était sur le terrain. Et le contraste est saisissant.

Un constat qui saute aux yeux selon l'ex-attaquant des Blues. "Lorsque vous voyez Kai Havertz entrer et pénétrer l'espace, il n'y a pas photo. Sa façon de toujours demander le ballon, de courir à gauche à droite ou dans l'axe. Bien sûr, il ne réussit pas tout ce qu'il fait. Mais il essaye. Je ne vois pas ce type de mouvement chez Romelu Lukaku."

La saison n'est pas encore terminée pour Chelsea. Et il reste plusieurs des matchs à aller gagner. Mais Big Rom' commencerait-il à épuiser son crédit? Surtout, a-t-il toujours un avenir à Stamford Bridge? "Je veux vraiment qu'il réussisse car cette équipe a besoin d'un réel numéro neuf. Mais j'ai l'impression qu'il devient de plus en plus difficile d'avoir une fin heureuse dans cette histoire."

À l'aller, Romelu Lukaku avait cassé la baraque. En à peine 15 minutes, il avait déjà ouvert le score à l'Emirates pour son baptême du feu avec Chelsea. Huit mois plus tard, les cartes ont été rebattues et le Belge a moins d'atout dans sa manche. Le consultant a voulu minimiser cette première rencontre. "Certes, c'était son meilleur match. Mais en face de lui, il y avait Pablo Mari et Rob Holding. Ce ne sont pas les deux plus gros adversaires à jouer..." Sur ce point, difficile de lui donner tort.

Le physique de l'attaquant a également été remis en question. "Je ne pense pas qu'il soit aussi en forme que lorsqu'il était en Italie. Même en début de saison. Par moments, il semble très affûté et puis d'autres où il est très fatigué dans ses mouvements. Il peut encore se relancer car s'il a des occasions, il peut les mettre au fond. Surtout que Chelsea cherche un point d'appui fiable dans son système." Mais le temps presse. Et les chances de Lukaku de se montrer vont descendre en flèche s'il ne saisit pas la prochaine perche tendue par Tuchel...