Après la montée, le propriétaire du RWDM est ambitieux: “On veut botter les fesses d’Anderlecht et de l’Union de Tony Bloom”

L’Américain, qui détient 80 % du RWDM, dévoile ses ambitions pour la Jupiler Pro League. Avec un plan, et le président Dailly…

Christophe Franken (avec S. St.)
Après la montée, le propriétaire du RWDM est ambitieux: “On veut botter les fesses d’Anderlecht et de l’Union de Tony Bloom”

Samedi soir, John Textor était installé aux côtés de Thierry Dailly au stade Machtens, un œil sur la pelouse, un autre sur son téléphone où il suivait aussi le match du concurrent Beveren, après avoir savouré la finale de Coupe de France avec l’équipe féminine de Lyon (remportée face au PSG). Au coup de sifflet final de l’arbitre après le succès étriqué mais suffisant contre les U23 d’Anderlecht, il est descendu sur la pelouse et a participé au tour d’honneur. En laissant la vedette à Thierry Dailly, l’autre propriétaire (80 % des parts pour Textor, 20 % pour Dailly qui est aussi le président).

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.

Football : Les directs du jour

Les plus consultés depuis 24h

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...