L’ogre eupenois débarque au RMP

Test de grande envergure pour le RMP qui reçoit les «Pandas». Des germanophones à l’accent qatari qui sont cités parmi les favoris de la D2.

Maxence DESUTTER
L’ogre eupenois débarque au RMP
Foot D2: RMP - Bossu Dour - 02 ©ÉdA – Jean-Luc Boitte – 201279513239

Le programme chargé du début de campagne, avec des matches tous les trois jours, se poursuit ce samedi soir pour le RMP, avec déjà la troisième journée de ce championnat. Un rendez-vous que les Mouscronnois abordent dans de parfaites conditions après leur belle victoire de mercredi face à Boussu-Dour. On dit souvent que «la récupération est plus facile après une victoire», puisse donc cet adage se vérifier une nouvelle fois pour des Hurlus, qui auront bien besoin de toute leur fraîcheur pour contrer l'armada d'Eupen. Gérés par des Qataris et leurs pétrodollars, les «Pandas» espèrent vite retrouver la division 1 et font donc figure de favoris au sein de l'antichambre de l'élite.

Peut-être bien le moment idéal…

Du côté du RMP, où l'objectif à terme est sensiblement identique, c'est donc l'occasion de se tester et de voir où on se situe. «Je pense que nous risquons de voir un match intéressant entre deux équipes en forme, puisqu'elles sont actuellement en tête, détaille Arnaud Dos Santos, le coach mouscronnois. Ce sera un bon test pour nous, face à une équipe qui, comme nous peut-être, est citée parmi les favorites. De notre côté toutefois, tout n'est pas encore parfait et j'ose espérer que les Eupenois sont dans la même situation.»

De là à affirmer que c'est le moment idéal pour les affronter, il n'y a qu'un pas. «Ils sont en construction avec des éléments qui viennent d'horizons différents, constate Arnaud Dos Santos. Leur équipe est très cosmopolite et nous pouvons peut-être profiter d'un certain manque d'automatismes ou d'approximations pour les contrer. De notre côté, les conditions sont en tout cas parfaites pour aborder ce test sérieux. La victoire de mercredi a rassuré les troupes et l'ambiance est au beau fixe au sein du groupe.»

« De jeunes fougueux »

Contrairement aux gabarits athlétiques des Borains, les Hurlus devront cette fois faire face à une formation eupenoise plus vivace. «Nous avons quelques inconnues sur cette équipe, car on ne sait pas si tous leurs joueurs seront qualifiés, précise l'entraîneur du RMP. Je sais que c'est une équipe très jeune, avec de petits gabarits. Il faudra donc s'attendre à un jeu rapide et spontané. Une fougue qui laissera peut-être apparaître un manque d'organisation, à nous d'utiliser notre expérience pour en profiter. Dans notre rectangle et de manière défensive en général, il faudra aussi se montrer très concentré, car Eupen s'appuie sur des attaquants puissants, comme Lallemand, un jeune belge talentueux par exemple.»