Après la non-sélection de Heynen et Trésor chez les Diables, Genk dézingue l’Union belge : “Un manque de respect”

La première sélection de Domenico Tedesco a fait des déçus du côté du Limbourg.

La Rédaction
GENK, BELGIUM - MARCH 12 : Tresor Mike forward of KRC Genk during the Jupiler Pro League match between KRC Genk and Royal Union Saint-Gilloise on March 12, 2023 in Genk, Belgium, 12/03/2023 ( Photo by David Hagemann / Photonews
Mike Tresor n'a pas été sélectionné par Domenico Tedesco. ©DHA

La première sélection de Domenico Tedesco est un fait. Et va faire couler beaucoup d’encre en raison notamment de l'absence d’Axel Witsel. Mais aussi pour les non-sélections des hommes forts de Genk, Mike Trésor et Brian Heynen.

”Nous avons choisi de réunir une sélection restreinte”, s’est justifié le nouveau sélectionneur en conférence de presse, “nous les connaissons, nous savons de quoi ils sont capables. Mais si on prend l’exemple de Mike Trésor, il y a beaucoup de concurrence à son poste avec notamment Carrasco et Trossard. Ce n’était pas une décision facile et si l’effectif avait été plus élargi, il serait certainement dedans.”

Thomas Meunier chez les Diables rouges grâce au manque de concurrence ? “Nous n’avons pas beaucoup d’alternatives...”

Si Tedesco a fait des choix, ils ne sont pas du tout, mais alors pas du tout au goût des dirigeants de Genk. “Déception, mécontentement et un manque de respect”, a résumé Dimitri De Condé, le patron sportif des Limbourgeois au micro de Sporza.

”Nous avons toujours respecté toutes les sélections. Avec Roberto Martinez, on a parlé de la fin d’un cycle, ce que nous avons accepté. Mais ici, nous nous posons de sérieuses questions”, a continué De Condé.

”Une dévaluation de la Pro League”

Pour lui, le fait qu’il n’y ait que deux joueurs de Pro League dans la sélection (Debast et Vertonghen) est un manque de respect pour le championnat belge : “C’est une dévaluation de la Pro League. Des joueurs qui comptent 500 minutes en Premier League reçoivent la préférence sur des capitaines d’équipes du haut du classement en Belgique. Quel signal vous donnez en agissant ainsi ? Visiblement, on évalue différemment les joueurs évoluant à l’étranger”, estime De Condé qui pointe notamment les bonnes prestations des clubs belges en Europe pour illustrer le bon niveau de la Pro League.

”Pourtant, on remarque que nos clubs font des choses remarquables en Europe. C’est donc contradictoire”, explique De Condé, “Mais c’est doublement amer pour nos garçons. Ils ont mené pendant une saison entière, ont obtenu d’excellentes statistiques et n’ont pas été récompensés pour cela. Quand donc un joueur de Genk aura-t-il une chance en équipe nationale ?”

Une collaboration remise en question avec l'Union belge ?

Le directeur sportif genkois pointe aussi le manque de communication entre l’Union belge et son club qui n’avait pas été prévenu à l’avance de l’absence de ses deux joueurs dans la sélection.

Axel Witsel, grand absent de la liste de Domenico Tedesco : “La porte n’est pas fermée pour lui, j'espère qu'il ne prendra pas sa retraite"

La déception est telle pour les Genkois qu’ils envisagent de remettre leur collaboration avec l’Union belge en question : “Les équipes nationales ont toujours pu s’entraîner dans nos installations de qualité. Mais peut-être devrions-nous revoir notre position. Peut-être un peu plus déterminer ce que nous allons nous-mêmes faire parce que c’est quand même du chacun pour soi”, a conclu Dimitri De Condé visiblement très frustré par la sélection de Domenico Tedesco.

Calendrier D1A

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...